AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Castagné et castagnette

Aller en bas 
AuteurMessage
Aslan Öztürk
L'Superviseur
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Castagné et castagnette   Mar 6 Nov 2012 - 23:38

Un pas rapide et léger descend les escaliers. C'est un homme à la peau brune et au sourire éclatant qui s'invite dans le dispensaire, une batterie de voiture dans une main, un thermos dans l'autre.

"Messieurs, dames !"

Le ton est gouailleur, on dirait presque un aubergiste grec accueillant sa clientèle. L'homme pose promptement sa batterie sur la table, à côté de celle qui alimente actuellement l'hôpital de poche du docteur Farzeen. Le thermos suit, avec une bien plus grande facilité.

"Attention, ça va couper..."

Aussitôt dit, aussitôt fait, le turc débranche les pinces crocodiles de la première et enserre leurs crocs sur la seconde. L'extinction est somme toute assez courte. Il peut maintenant se tourner enfin vers leurs hôtes.

"Voilà, veuillez m'excuser...
Ce sont nos télégraphistes, je suppose ?
Aslan, enchanté.
Mademoiselle ?
"

Il tend sa main vers la jeune femme, comprenant rapidement que cet épouvantail de tissus et de couvertures n'est autre qu'un nouveau patient dont il va falloir très bientôt s'occuper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Summer

avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 23/10/2012

MessageSujet: Re: Castagné et castagnette   Jeu 8 Nov 2012 - 16:48

Aussitôt que l'intrus pénètre les lieux, Summer sursaute et se tourne vers lui, entièrement sur le qui-vive.
Tout sourire, il semble faire la mariole en traficotant la batterie. Coupure d'électricité et le noir se fait pendant quelques secondes. Pourtant, la petite gitane ne l'a pas quitté de ses yeux bleus, observant chacun de ses gestes. D'un pas, elle s'est placée entre le tas de couverture et ce grec commercial à souhait.

Il se met à parler, se présente et lui tend une main... sans doute amicale. Etrange situation. Elle se mordille une lèvre, souffle sur une de ses longues mèches brunes qui lui envahie le visage. Ses yeux ne sont maintenant plus qu'allers et retours entre sa figure aux dents blanches et cette main tendue. Que devait-elle donc en faire?
Mue par un instinct probablement grégaire, elle lui abandonne la sienne, paume contre paume, sans la serrer et attendit de voir la suite des événements. Devait-elle la laisser là ou la retirer? Allez savoir!
D'un geste d'épaule à peine perceptible, elle décida de la laisser là. Après tout, il sait mieux qu'elle ce qui est convenable de faire ou non.

Pendant tout ce petit laps de temps, elle n'avait pas prononcer un seul son.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aslan Öztürk
L'Superviseur
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Re: Castagné et castagnette   Ven 9 Nov 2012 - 0:05

Au premier contact de peau, le turc regarde cette petite main tendue, inerte, hésitante. Il la serre donc avec légèreté, fermant l'étau de sa seconde main, un court instant. Il raccompagne enfin celle de la gitane comme on reposerait un objet fragile sorti de sa vitrine.

"Comment vous appelez-vous ?"

Des mots qui ne ressemblent, peut-être, qu'à des mouvements de lèvres pour la jeune femme. Aslan se tourne vers Anton, doutant un moment.

"Quelle langue parte-t-il ces deux là ? J'ai l'impression qu'on s'comprend pas..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Summer

avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 23/10/2012

MessageSujet: Re: Castagné et castagnette   Ven 9 Nov 2012 - 9:26

Déstabilisée. C'était véritablement le mot qui convenait alors qu'il effectuait ses gestes de bienvenue. Il était tellement doux que cela la perturba. Aussi déploya-t-elle son arme de défense: elle plongea ses iris bleus dans les siens et fouilla tous les recoins de son âme. Comme si cela ne suffisait pas, elle rattrapa cette main qui partait loin de la sienne et observa sa paume, suivant d'un doigt léger certaines lignes, d'abord la ligne de la vie de haut en bas puis longeant la trilogie Mercure, Apollon et Saturne pour finir par la ligne de tête.
Ses lèvres ornées d'un demi sourire mystérieux, elle lui rendit sa dextre, lui donnant ainsi la possibilité de parler au médecin de service.

Une lueur amusée s'alluma dans ses prunelles lorsqu'il se demanda si elle était sourde ou si elle comprenait leur langue. Pendant quelques secondes, elle hésita à jouer les imbéciles puis se dirigea vers le bureau où elle avait abandonné le carnet d'Anton. Elle y inscrivit quelques mots avant de le lui tendre.

'Summer. Je ne suis pas sourde."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anton Farzeen

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 21/01/2010

MessageSujet: Re: Castagné et castagnette   Ven 9 Nov 2012 - 14:32

[Suite directe de l’accueil de Summer]

Il a lu les antécedents, laissé le calepin à la merci de la scribouillarde sans voix. Et il y reflechit encore quand Aslan viens faire l'electrotechnique. Qu'est-ce qui peut pousser quelqu'un, de sain, de dynamique, à tomber dans une apathie qui n'a rien à voir avec le syndrome Egotiste.

En attendant que Liz revienne avec le bouillon energetique, il faut bien rassurer l'estivale.


" Votre ami a besoin de repos, surtout. Je ne sais pas dans quelle mesure les coups de Vegas l'ont affecté, mais je verifierais s'il n'y a pas une comotion. La Perte de l'Ego est exclus, il est trop remuant pour ce que j'ai pu en voir...
Une alimentation saine, du repos, beaucoups de repos, et une presence chaleureuse sont le meilleur des baumes à son mal. "

____________________
Le cordonnier, toujours le plus mal chaussé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iskenderia.discutforum.com
Liz'beth
Système D
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Castagné et castagnette   Ven 9 Nov 2012 - 23:35

Ce sont sur ces entrefaits que Liz entreprend de rentrer dans la clinique avec un lourd plateau chargé de victuailles. Deux bols émaillés remplis de bouillon fumant, quatre galettes de riz, un petit fromage de chèvre, deux oeufs durs et des dattes. Le chemin entre taverne et clinique fut laborieux, une pierre ayant failli menacer l'équilibre de la serveuse en chef du jour qui a dévalisé les cuisines.

La porte est ouverte : Tant mieux ! Elle ne se voyait pas encore râler, toquer de la pointe du pied ou réveiller jusqu'aux voisins pour qu'on lui ouvre afin d'éviter de renverser son précieux plateau.

Un regard cois sur les présents, sourire affable de circonstance même si, rappelons-le, il aurait tendance à se crisper à la vue d'Aslan. Elle ne trouve rien de mieux que de poser son fardeau, avec douceur cependant, sur le bureau faute de mieux.

Se tournant vers Summer, la brune observe sa congénère avec un certain ravissement mais surtout ses multiples jupons. Tout simplement parce que cela la rend nostalgique de contrées qu'elle ne verra plus. Léger soupir qui se disperse, ses mains s'agitent et ses doigts dansent une nouvelle farandole guillerette en invitant la jeune femme à goûter aux mets.

Pour ensuite lui demander si elle a besoin d'aide concernant la becquée à donner au "Monsieur sous les couvertures".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Summer

avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 23/10/2012

MessageSujet: Re: Castagné et castagnette   Sam 10 Nov 2012 - 8:25

Le verdict du médecin tomba et toute l'attention de l’Esméralda se rapporta sur lui. Les yeux rivés sur lui, elle écouta son verdict mi-figue mi-raisin, ne sachant pas vraiment s'il avait réellement trouvé la solution au problème posée par son compagnon. D'après lui, le manouche allait revenir si elle prenait soin de lui. Jetant un coup d'oeil vers la montagne de couvertures, elle eut un fol espoir ainsi qu'une prière muette pour qu'il ait raison.
Pas le temps de faire plus que voilà la brunette qui arrivait, chargée d'un plateau de victuailles. Aussitôt les yeux s'arrondissent alors qu'elle découvre les différents mets proposés. Cela faisait-il combien de temps qu'elle n'avait pas goûté à du fromage ou à des dattes?
Les doigts de Liz s'activent, posant des questions et Summer lui répondit avec un petit sourire triste, avant de s'emparer d'un des deux bols et d'une cuillère. S'assoyant sur le bord du lit, elle s'occupa de faire manger son compagnon, un air mi inquiet mi triste sur la figure.
Au beau milieu de la soupe, elle fit une pause pour le laisser respirer et reprit cette étrange et mystérieuse danse de doigts. Alors qu'elle attendit bien sagement, elle riva son regard bleu dans celui de la jeune femme mais non sans un regard en coin vers les deux hommes présents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aslan Öztürk
L'Superviseur
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Re: Castagné et castagnette   Sam 10 Nov 2012 - 22:20

L'homme semble craindre la lecture qui est faite de ses mains, alors il plisse un peu les yeux pendant que Summer opère son diagnostique. Visiblement, elle ne le regarde pas comme un pestiféré donc ça ne doit pas être si terrible que ça. Du moins il l'espère.

Quelques minutes plus tard, le turc se trouve aux côtés de Farzeen, bras croisés, s'échangeant quelques mots en chuchotant pendant qu'elle lui donne la becquée.


"Faudrait peut-être lui parler un peu...
A lui, j'veux dire...
L'a sûrement des choses à lâcher qu'il ose pas lui mettre sur ses épaules à elle.
Des choses qu'il préférerait confier à un autre homme.
Vous s'rez sûrement le plus proche de lui ces prochains jours, Anton.
Et puis comme les médecins ont l'devoir du secret...
Vous vous sentez capable de faire ça ?
"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liz'beth
Système D
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Castagné et castagnette   Lun 12 Nov 2012 - 0:11

S'approchant de la gitane, notre moldave se mordille la lèvre inférieure pour contenir un fou rire tandis qu'elle secoue énergiquement la tête en continuant de faire danser la gigue à ses doigts. Du langage des signes petit nègre appuyant son regard espiègle tout en accompagnant son sourire amusé.

Elle met cependant un point d'honneur à insister pour que Summer se serve dans les mets proposés. Ce serait même faire un outrage que de ne pas tout manger !

Un petit regard en coin vers les deux comploteurs. Faute de mieux, elle va tirer un siège pour s'installer non loin. Ce serait bien la première fois qu'elle tolère de rester aussi longtemps dans un hôpital d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Summer

avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 23/10/2012

MessageSujet: Re: Castagné et castagnette   Lun 12 Nov 2012 - 7:47

Pendant que les deux hommes complotaient derrière leurs dos féminins, Summer continuait à donner la soupe à son manouche. Entendant les chuchotements, elle fronça ses sourcils, se demandant bien de quoi pourrait parler un gitan à un gadjo. Mais pas la peine de pousser plus loin ses réflexions qu'elle est déjà divertie par une Liz'beth espiègle. Elle y répondit avec un petit sourire. Pas très grand certes mais bien présent sur sa figure inquiète et triste. Elle haussa tout de même un sourcil en regardant l'homme au sourire dans le plus pur style du "vraiment?".

Pourtant avant de répondre, elle prit soin de terminer sa première tâche: nourrir Amour, et d'engloutir un des petits fromages de chèvre. Les yeux plissés d'un plaisir sans borgne, elle savoura cette petite chose sans doute insignifiante pour eux faisant bouger ses doigts dans une danse presque orientale. En tout cas, c'est ainsi que pouvaient considérer les non-initiés son langage étrange.

Une fois ses questions posées, elle s'empara de son bol et mangea avec appétit. Non pas qu'elle avait eu faim sur la route mais c'était nouveau et surtout chaud. Les oeufs et les dattes disparurent également alors que d’innombrables souvenirs remontaient à la surface. Leur communauté recelait bien des trésors pour la petite manouche. Il n'y avait pas à dire mais cela la changeait vraiment des burgers frites de Vegas. Un peu plus et elle se croirait dans un de ses restaurants chics de gadjés que l'on trouvait à Barcelone. Sans en prendre conscience, une de ses mains se porta à sa chevelure pour se rendre un peu plus présentable, arrangeant quelques longues mèches rebelles dans un élan esthétique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liz'beth
Système D
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Castagné et castagnette   Lun 12 Nov 2012 - 16:41

Une lueur amusée continue de flotter dans le regard de la brune qui observe Summer signer, encore et encore, de manière saccadée et rapide au point qu’on sent un moment de flottement chez la moldave soudainement dubitative.

Les questions fusent. Tout un tas d’explications aussi qu’elle cerne difficilement et dont elle comprend si peu qui sont les protagonistes. Elle se gratouille le front dans un vague instant de réflexion. La gitane l’a perdu, c’est certain.

Elle se concentre, et par un mimétisme inconscient, remet une mèche de cheveux nonchalamment retombée sur son front du geste le plus gracile possible.

Par quoi et où commencer ? Difficile de dire. Pardon, de signer. Elle semble embarrassée mais que risque-t-elle aujourd’hui ?

Alors, elle se lance timidement et tant ses mains que ses doigts reprennent leur course vagabonde plus lentement comme si Liz tentait d’améliorer ce langage du geste, sur le ton du secret, non sans avoir jeté un regard sur le binôme masculin en pleine messe basse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Summer

avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 23/10/2012

MessageSujet: Re: Castagné et castagnette   Lun 12 Nov 2012 - 16:55

Pendant les explications secrètes, les iris bleus font des allers et retours entre le turc et la jeune femme, exprimant tantôt de la surprise, tantôt un accord, tantôt la perplexité. Grignotant sa dernière datte, elle la regardait attentivement, une autre forme d'écoute beaucoup plus attentive d'ailleurs. En tout cas, cela ne donne pas l'impression que cela tombe dans l'oreille d'une sourde.
Les doigts répondent enfin à l'inactivité de la Moldave avec une expression certaine de dégout et d'intérêt. Heureusement qu'elle était muette, elle serait passée pour une véritable bavarde!

Croisant soudain le regard d'Aslan, elle se détourna très vite. Peureuse? Intimidée? Peut-être un peu des deux... En tout cas, la franchise du début de rencontre n'est plus là. Allez donc savoir ce que Liz' était bien entrain de lui raconter...
En revanche, cela discute vite et bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liz'beth
Système D
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Castagné et castagnette   Lun 12 Nov 2012 - 18:36

Lizbeth se mord la lèvre inférieure. On peut l'entendre glousser avant de foncièrement éclater de rire. C'est plus fort qu'elle, la discussion l'amuse beaucoup. Elle n'ose même plus tourner la tête vers les deux hommes tant elle est hilare.

Bien entendu, elle n'exprime rien verbalement sur ce qui la fait tant rire. Elle prend une grande inpiration avant de donner le change à nouveau, son regard se posant quelques secondes sur l'homme couverture d'un air interloqué.

Elle continue de réfléchir. Certains signes sont un vrai casse tête dès lors où il faut traduire différents mots complexes. Elle se creuse la tête mais eurêka, une ampoule imaginaire semble s'allumer au-dessus de sa tête !

Expression de protestation, de compassion, de nostalgie voire de tristesse et tout autant de questions viennent poindre sur sa frimousse alors que doigts et mains s'expriment à la place de sa bouche. C'est assez étrange pour elle, cela faisait si longtemps au point de la replonger un bref instant dans un lointain passé.

On ne doutera plus que Summer est une vraie pipelette mais que la moldave, une fois n'étant pas coutume, ne vaut visiblement pas mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anton Farzeen

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 21/01/2010

MessageSujet: Re: Castagné et castagnette   Lun 12 Nov 2012 - 18:39

Soupire. Mains dans les poches. Presque un sourire dans la voix. Apres avoir validé d'un geste de la tête, les mots du Turc allemand.

Un sage a dit: Dacă limba femeii a fost mai scurt, viața omului ar fi mai mare. Il n'a que trop raison.

Si la langue de la femme etait plus courte, l'homme vivrait plus vieux. Mais les logiciels de traduction ont tendance à faire un peu n'importe quoi. Pour la petite histoire, il s'agit d'un proverbe roumain, origine que possede notre homme. D'ailleurs, il n'y a pas d'accents. Tout comme quand il parle le farsi, d'ailleurs.

____________________
Le cordonnier, toujours le plus mal chaussé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iskenderia.discutforum.com
Summer

avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 23/10/2012

MessageSujet: Re: Castagné et castagnette   Lun 12 Nov 2012 - 19:06

Devant l'hilarité de Liz', Summer est, quand à elle, perplexe. Qu'avait-elle dit de si drôle? Quand on y pense c'était pas si marrant que cela. N'empêche, le rire de la Moldave était tellement irrésistible qu'elle ne peut s'empêche de sourire à son tour. Doucement, même ses épaules se mirent à tressauter en un rire muet. Drôle de phénomène tout de même.

Les gestes reprennent plus lentement, plus triste aussi et elle se calme rapidement, allant même à froncer ses deux sourcils en V significatif. Bien entendu, la réponse ne se fait pas attendre, toujours dans cette petite danse étrange accompagné de haussement d'épaule et d'une énergie indiscutable
.
A croire que les deux hommes n'existent même plus dans la petite pièce. Quand au "tas de couvertures", la gitane va même jusqu'à s'adosser contre lui, s'installant le plus confortablement possible, un pied pendant adorablement dans le vide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liz'beth
Système D
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Castagné et castagnette   Lun 12 Nov 2012 - 19:50

La petite pique en roumain de Farzeen la fait se retourner pour tirer la langue au docteur. Blblblbl. Tout à fait, indubitablement. C'est d'une répartie pertinente, vous dis-je.

Malgré elles, les deux femmes les avaient exclus. Alors, elle fait un clin d'oeil facétieux à Summer avant de prendre un ton docte en faisant enfin de nouveau ré-entendre sa voix aux deux hommes comme si elle tentait maladroitement de traduire leur échange.


- Elle dit qu'elle veut rester ici avec son compagnon qui s'appelle Amour et qu'elle aime la cuisine d'Iskenderia. Elle nous remercie pour notre accueil aussi qu'elle apprécie.

Et puis, c'est bien là les seules choses qu'elle transmettra car le reste leur appartient. Elle s'adosse complètement à sa chaise en croisant ses jambes. L'échange reprenant, elle se met à rougir discrètement et répond le plus naturellement possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aslan Öztürk
L'Superviseur
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Re: Castagné et castagnette   Mer 14 Nov 2012 - 16:50

L'homme regarde cette conversation muette d'un oeil suspicieux et plutôt paternaliste. Il n'aime pas cela, mais laisse faire. Il ne demandera même pas à Anton ce qu'il a pu dire, il sait qu'il a sûrement parler pour deux et se contente de soupirer à son tour en croisant les bras et en renfrognant sa posture.
Parvient enfin la traduction tronquée, que le turc accueille avec une moue inquisitrice et pleine de reproches mais plutôt souriante.


"Merci Liz..."

L'homme décroise les bras et se tourne vers la jeune gitane, se permettant d'interrompre leur échange.

"Vous n'avez pas à nous remercier.
Nous sommes restés très attachés aux traditions nomades ici, vous savez.
Et l'hospitalité en fait partie.

Soyez les bienvenus... Et considérez-vous ici comme chez vous, car vous pourrez rester le temps qu'il vous plaira.
Nous vous demanderons simplement de participer aux travaux collectifs de la communauté la journée.
Hors ordonnance médicale bien entendu...
"

Il regarde brièvement Amour et revient ensuite à elle.

"Si vous souhaitez partir ou simplement faire un tour dans la région, voyez cela avec le docteur Farzeen, il prendra soin de vous et remplira vos sacs autant que faire se peut.
Pour tout le reste, je suis là si vous avez besoin de moi.

A ce sujet...
Nous allons mettre à la disposition de votre ami une chambre du dispensaire, histoire qu'il puisse reprendre des forces et se reposer.
Comme je ne savais pas ce que vous préfériez, j'vous ai installé un lit de camp à côté du sien.
Entre nous, et à votre place, c'est sûrement ce que j'aurai demandé aussi, mais ce serait peut-être plus raisonnable que vous preniez une chambre de l'auberge pour avoir accès à un vrai lit. Au moins une nuit. Vous aussi devez vous reposer, mais je vous laisse juge.

Vous avez des questions, mademoiselle, Summer ?
"

Les mains sur les hanches, le sourire est malicieux et se veut rassurant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liz'beth
Système D
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Castagné et castagnette   Dim 25 Nov 2012 - 13:18

Vu que les langues se délient, Liz fait un clin d'oeil à Summer comme pour remettre la discussion à plus tard. Ce qu'elle ne manque pas de verbaliser car il reste encore une chambre à préparer et moult choses à faire que de les énumérer avec ses dix doigts ne suffirait sans doute pas.

Alors, elle se relève et range sa chaise dans un recoin avant de chaparder une datte et de s'éloigner.


- Je vous laisse. Ce fut un plaisir mais il vous faut du repos... On se reverra plus tard !

Elle s'extirpe alors de l'hôpital de campagne pour prendre l'air quelques instants avant de s'engouffrer dans la chambre prévue pour les nouveaux arrivants afin de la rendre la plus accueillante possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Summer

avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 23/10/2012

MessageSujet: Re: Castagné et castagnette   Jeu 29 Nov 2012 - 9:08

Un ballet de réponses et de mimiques se met en place entre les différents protagonistes et Summer ne peut que les regarder faire. Engouffrant une datte, elle cache un sourire amusé devant l'effronterie de Liz avant de se tourner vers le chef de la communauté.
Froncement de sourcil. Avait-elle des questions? Oui. Pleins mais elle n'était pas capable de les exprimer alors que son traducteur se faisait la matte. Alors elle fait un non de la tête. Après tout, elle avait toujours appris sur le tas.
En tout cas, il lui souriait à nouveau et elle y répondit de la même manière. Un beau sourire rassurant orne maintenant ses lèvres alors que l’espièglerie de Liz s'attarde encore dans ses prunelles.
D'un geste instinctif, elle remonte sa jambe pour cacher son mollet nu dans les multiples plis de ses jupons aux milles couleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Castagné et castagnette   

Revenir en haut Aller en bas
 
Castagné et castagnette
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RITA HAYWORTH, LA DEESSE DE L'AMOUR
» Cédric Castagné – Un dernier mot avant de partir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre de Canaan, version Fract :: Partie Privée :: Zone urbaine :: L'Hôpital-
Sauter vers: