AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chimie et petit-déjeuner

Aller en bas 
AuteurMessage
Aslan Öztürk
L'Superviseur
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Chimie et petit-déjeuner   Ven 18 Jan 2013 - 18:22

Il était très tôt ce matin là, à tel point que le Turc était tout seul dans la taverne, ne s'éclairant qu'à l'aide de quelques bougies, le strict nécessaire à sa lecture et à la préparation de son thé, son moment sacré, sa cérémonie rituelle. Le thé rouge nécessite une bonne poignée pour une théière, généreuse, car ce n'est pas un véritable thé. Si on le tasse un peu dans le mortier, qu'on l'écrase même, on peut en faire ressortir encore un peu plus les arômes. On ne l'ébouillante pas non plus, on y ajoute une eau frémissante, ni plus, ni moins, sinon c'est râpé et en Turquie... C'est un sujet sérieux sur lequel on peut se fâcher...

Le thé est réussi donc, la pioche de sa lecture, elle, un peu moins... L'homme parcourt un vieux manuel de chimie devant lequel il grimace et dans lequel il ne semble pas trouver ce qu'il était venu y chercher. Il n'en maîtrise pas non plus toutes les bases, seuls de vagues souvenirs survivent encore en lui, et ses connaissances se limitent majoritairement à l'exercice de la pratique instinctive de ses vies professionnelles.

Soupirant, il referme le livre qui dégage aussitôt un nuage de poussière, comme un vieux grimoire qui n'avait pas été ouvert depuis des siècles... Il a besoin d'aide et pour cela, il va devoir attendre que l'auberge se lève, et espérons du bon pied.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Summer

avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 23/10/2012

MessageSujet: Re: Chimie et petit-déjeuner   Ven 18 Jan 2013 - 19:43

Le soleil se lève à peine lorsque Summer quitte la chambre qui lui avait été attribuée à son arrivée. Encore endormie, les cheveux en bataille, elle descend l'escalier menant au bar en baillant. Vivement son lait chaud du matin! A défaut de café...
Soudain, elle s'arrête net! Il y a de la lumière dans la salle. Faible lueur dorée mais inopportune! Elle qui avait l'habitude d'être la première levée de la communauté, elle en avait pour son grade ce coup-ci.
Pour sa défense, elle n'arrivait plus vraiment à dormir depuis qu'Il n'était plus là. Le grand lit était si vide, si froid...
Bref, quoiqu'il en soit, elle agrippe son coupe-coupe qu'elle sort lentement de sa besace. Heureusement que tous les soirs, elle le prenait avec elle au lieu de le laisser sous le comptoir. Elle ne se sente pas à l'aise depuis l'arrivée des mercenaires.
A pas de loup, là voilà qui s'avance lentement, toujours aussi silencieuse avec ses pieds nus... Surprise! Aslan est là, un livre à la main.
De quoi devait-elle avoir l'air, les deux bras levés, une machette à la main, l'air d'un clown passablement menaçant... et les deux yeux grands ouverts.
Reprenant un semblant de contenance, elle tapota le bois de la table avec sa lame pour attirer son attention, levant un sourcil en accent circonflexe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Grey

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 05/09/2012

MessageSujet: Re: Chimie et petit-déjeuner   Ven 18 Jan 2013 - 22:02

Ce matin là, Sasha c’est mise en tête d’aller chiper à la taverne un peu d’alcool du plus neutre possible. Elle a déjà fait le coup, une ou deux fois, mais elle en utilise régulièrement, que ce soit pour confectionner ses décoctions ou pour nettoyer ses instruments, or, il se trouve que sa réserve est presque épuisée.

Elle espérait bien sur arriver ici avant tout le monde et pouvoir faire sa petite affaire sans même en aviser qui que ce soit. C’est qu’elle se lève très tôt, la fille aux cheveux longs comme fesses, avant le soleil, histoire de le voir émerger. Ca lui change de son bunker natal et de sa grotte Vegasienne d’adoption…

Mais la route n’est plus la même qu’en hiver, entre le bord de mer et les hauteurs de la jeune cité, elle est longue, escarpée. Le temps l’a rattrapée, voilà tout, et le lieu n’est pas si désert qu’elle ne l’aurait souhaité.

Elle entre juste au moment ou la frêle gitane et son engin coupant s’approchent telles des ombres chinoises et sournoises de leur cible immobile. Elle se fige dans l’encadrement de la porte, contrite, devenant aussi muette que la Muette elle-même.

Finalement, elle ne pourra respirer à nouveau que lorsque Summer, se rendant compte de son erreur, abandonneras l’idée d’en découdre et se délesteras de son arme, lame de fer sur table de bois…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aslan Öztürk
L'Superviseur
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Re: Chimie et petit-déjeuner   Sam 19 Jan 2013 - 15:27

Le turc attendit plusieurs minutes, réouvrant son manuel, le feuilletant cette fois-ci comme un simple magazine, plutôt hiéroglyphique... Un bruit métallique le sort finalement de ses pensées, mais l'homme ne sursaute même pas, visiblement trop absorbé par un problème alambiqué des pages d'exercices, il tourne le dos plutôt tardivement.

"Ah, Summer... Bonjour... Olala, j'me rends, aha !
Vous êtes matinale vous aussi ?
"

Il regarde ce fameux sourcil en flèche.

"Ah je cherche un moyen d'ouvrir une porte blindée... Voyez le problème ?
J'ai plus 20 ans et j'comprends rien à c'truc...
J'suis même pas sûr de trouver c'que je cherche de toute façon...
Vous vous y connaissez en chimie, vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Summer

avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 23/10/2012

MessageSujet: Re: Chimie et petit-déjeuner   Sam 19 Jan 2013 - 16:51

Un léger et désuet signe de tête pour confirmer son côté lève-tôt avant de tendre le bras vers le livre scolaire. Bientôt, la lame est abandonnée sur la table alors qu'elle feuillette doucement les pages, les regardant comme un trésor fabuleux. Comment avait-il eu cet ouvrage?
Elle, elle n'en avait qu'un et elle avait dû le voler à la bibliothèque de New Vegas. Elle ne l'avait même pas encore ouvert. Un simple regard pour la couverture ornée d'une gitane et d'une église aux deux tours carrées lui suffisait amplement pour l'instant. Peut-être qu'un jour, elle le lirait, découvrirait alors la fabuleuse histoire qu'il enfermait...
Soudain, elle le lui rendit et fit un non de la tête, un air désolé accompagnant tout le reste. Elle savait à peine lire et écrire... Alors la chimie, c'était vraiment du chinois!

Se mordillant la lèvre inférieure, elle semblait se tâter, voulant certainement lui poser une question mais ne sachant pas comment l'aborder. Soudain, elle osa... et se frotta le bas du visage à la manière d'un homme portant la barbe, un air interrogatif sur le visage.
Cela faisait quelques jours qu'elle ne l'avait pas vu. Allait-il bien? Où était-il passé? Pourquoi n'était-il plus sur les remparts à veiller sur eux tous? Lui était-il arrivé quelque chose de grave? Visiblement, elle était inquiète et attendait une réponse clair et précise.
Pour marquer un peu plus son intérêt à sa réponse, elle s'assit en face de lui et lui prit une main pour la serrer entre ses dix doigts.

Fusse le frottement des chaussures sur le sol qui trahit la présence de Sasha dans l'encadrement de la porte? Allez savoir mais il était certain que quelque chose avait attiré le regard bleu sur elle. Voyant cette femme aux cheveux longs les observer, les doigts quittèrent précipitamment ceux du bricoleur et elle rougit aussitôt. Elle venait d'être prise les mains dans le sac. Qu'allez donc penser maintenant la jeune psychologue? Elle qui devait porter le deuil de son mari s'inquiétait pour quelqu'un d'autre. Peut-être que la rouquine avait raison finalement.
Alors de honte, elle se leva d'un bond et se précipita derrière le bar pour ne pas avoir à regarder la désapprobation de cette femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Grey

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 05/09/2012

MessageSujet: Re: Chimie et petit-déjeuner   Sam 19 Jan 2013 - 19:23

Après une « presque » tentative de meurtre, Sasha n’est pas du genre à se formaliser d’une « presque » tentative de gringue. Alors, devant l’air coupable de la gitane, devant ses joues rosies et sa fuite affolée, elle se contente d’un imperceptible haussement d’épaules avant d'entrer complètement.

Bien consciente que ce qui ce passe ici ne la regarde en rien, elle salue poliment Aslan puis se dirige vers le bar ou elle cherche à apercevoir Summer...


"Salutation mademoiselle… "

...quitte à se hisser sur la pointe des pieds...

"...Je... J’aurais grand besoin d’une ou deux bouteilles de votre plus mauvais alcool… Cela serait il… Possible ?"

Elle n’est pas certaine que la miss daigne à un moment ou à un autre sortir sa petite frimousse de derrière le comptoir, mais elle à cru comprendre qu’elle s’occupait plus ou moins du service ici, alors autant suivre le protocole…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aslan Öztürk
L'Superviseur
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Re: Chimie et petit-déjeuner   Dim 20 Jan 2013 - 11:34

Le Turc se ferme au contact de Summer, son visage se transforme en un masque illisible, brouillé, son regard ne se fait plus interrogatif, mais simple miroir à reflets, oeil de verre. Statue de Méduse ou chien en position d'attaque, difficile de le dire, mais l'homme contrôle, retient, étouffe. Le doux remous des apparences...

Il ne sait pas très bien si elle l'interroge sur Anton ou sur Joshua, mais il n'a de toutes les manières pas le temps de répondre. La gitane lâche subitement prise et c'est maintenant Sacha qui fait son apparition. Il la salue poliment, timidement, le sourire est là, mais il a perdu de sa franchise habituelle, ses yeux semblent lui conter une étrange complainte pendant que Summer retourne auprès de son bar.

Il jette un oeil maintenant à ses affaires, du soupir de celui qui ferait certainement mieux de s'en aller, alors il débarrasse... Besace sur l'épaule, il s'approche maintenant du comptoir.


"Mais dîtes-moi... C'est peut-être un p'tit peu tôt pour l'apéro, Doc..."

Les apparences on vous dit. Aslan n'est ni comédien, ni amuseur publique, mais cela fait parti d'un contrat social pour lui. Un petit mal pour un petit bien.

"Dîtes-moi Sacha, vous vous y connaissez en chimie industrielle ? J'aurais bien besoin de quelques sachets de thermite. Si vous voyez ce que c'est. Ouais, comme la p'tite bête, mais avec un H. On s'en servait à l'armée pour saboter du matériel abandonné. C'est une sorte de poudre rouge, presque noire, y'a d'l'aluminium j'crois dedans."

La jeune femme doit certainement jeter un regard au manuel qu'il tient encore contre lui.

"Ah, oui, excusez-moi, c'était pour vous. Le trésor d'un fond de tiroir. Mais moi, ça m'aide pas... J'connais la pratique, pas la théorie..."

Il pose le livre sur le comptoir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Summer

avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 23/10/2012

MessageSujet: Re: Chimie et petit-déjeuner   Dim 20 Jan 2013 - 12:29

Se mettant sur la pointe des pieds, Sasha découvre un petit regard d'une grande tristesse. Le moment est fugitif car voilà la petite muette qui se met en fouiller sur les étagères du bas pour essayer de trouver la denrée rare parmi toutes les bouteilles vides.
De l'alcool (même du mauvais) aurait été le bienvenu dans cet amas de vide. Ce n'était pas pour rien qu'elle ne proposait que du lait ou de l'eau ces derniers temps.
Finalement, elle trouva un fond de bouteille et le lui tendit, espérant qu'il serve à autre chose que de se saouler.
Mine contrit pour la jeune femme avant de déguerpir en vitesse.
Elle n'avait pas eu ce qu'elle voulait... Personne ne l'avait eu ce matin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Grey

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 05/09/2012

MessageSujet: Re: Chimie et petit-déjeuner   Dim 20 Jan 2013 - 13:23

Sasha à un sourire des plus chaleureux lorsqu’elle aperçoit le petit oisillon caché au fond de son nid. Ohé, lui dirait elle presque, calme donc ton pouls, je ne suis pas le chat ! Mais non, elle se contente de saisir la bouteille et d’en jauger le contenu à la lumière du jour naissant.

Grands dieux et autres mythes ! Enfer et damnation ! Pas plus que ça !

Bon… Tant pis… Elle ce retourne tout de même pour remercier la petite gitane craintive, mais la voilà qui se carapate… Encore…


"Eh bien… Quelle célérité… Une vraie suricate !"

Dans sa voix, on perçoit une réelle pointe d’étonnement admiratif devant cette capacité presque magique à prendre constamment la poudre d’escampette.

Elle s’avise ensuite d’Aslan.


"Oh… Ce n’est pas pour l’apéro… D’ailleurs, si je comprends bien, il n’y en aura bientôt plus d’apéro…"

Elle fait une petite moue tout en se mâchouillant la lèvre inférieure, signe chez elle qu’elle réfléchit.

"Il nous faut un alambic, Mr Aslan, et vite ! L’alcool est le liant de cette belle civilisation post moderne perchée dans la montagne !"

Elle rit et observe le manuel, penchant la tête pour mieux en lire le titre…

"Je n’y connais rien en chimie industrielle, Mr Aslan… Cependant, j’ai déjà entendu parler d’aluminothermie. Les ingénieurs de mon bunker s’en servent parfois pour certaines soudures critiques… Mélange 50/50 d’aluminium et d’oxyde métallique… Cela dit, il me semble bien que la poudre d’aluminium n'est pas des plus simple à fabriquer..."

Elle hausse les épaules avant de le regarder avec suspicion.

"Qu’est-ce que vous comptez faire de ça… Au juste… ?

Elle en aurait presque oublié le livre, la fifille… Le livre qu’elle vas pourtant a coup sur très prochainement dévorer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aslan Öztürk
L'Superviseur
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Re: Chimie et petit-déjeuner   Dim 20 Jan 2013 - 16:33

L'homme sourit en entendant parler d'alambic, elle avait presque touché son objectif sans s'en apercevoir, mais il y reviendrait plus tard.

"J'pensais organiser la désinfection de l'Institut, y'a une tonne de matériel là-bas. Mais avant j'veux m'assurer de c'qui se trouve en sous-sol, on sait jamais... Imaginez... S'il y avait des produits réactifs en pleine décomposition là-dedans... Voyez... J'ai pas envie d'prendre de risques.

Bref...
J'ai une porte façon sous-marin à crocheter qui garde le passage sauf qu'il y a pas vraiment d'serrure. Faudrait s'attaquer directement aux gonds. Y'a pas mal d'objets avec un revêtement en aluminium. C'est pas de l'aluminium en d'ssous, mais en grattant sans doute qu'on pourrait en rassembler assez... 500 grammes de poudre devrait suffire... Enfin j'espère, aha !
"

Il réfléchit quelques secondes puis, sautant du coq à l'âne :

"Faudrait d'la javel aussi... Enfin un désinfectant puissant, j'suis vraiment pas en confiance là-d'dans moi...
Vous y connaissez quelque chose ?
"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Grey

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 05/09/2012

MessageSujet: Re: Chimie et petit-déjeuner   Dim 20 Jan 2013 - 17:08

"En grattant ? J’imagine que cela est possible, mais l’aluminium est un métal ductible, vous n’obtiendrez donc de lui qu’une poudre grossière, voir des chutes, et l’énergie qu’il vous faudra apporter au mélange pour le faire entrer en réaction ne seras plus du tout la même… "

Elle réfléchit un instant en silence, finissant par hausser les épaules.

"Cela dit, vous risquez moins de faire tourner votre aluminium en alumine…"

Après sa dernière question, elle renifle l'odeur d'un tour pendable et le regarde en fronçant les sourcils, amusée dedans, couroucée dehors.

"Si j’y connais quelque chose en ménage...? C'est bien là votre question, Mr Osturk ?"

Elle soupire et déplore...

"Vous aviez pourtant rangé votre panoplie du parfait petit macho ces dernier temps… Les bonnes résolutions vascillent à ce que je vois..."

Son air est grave, on ne peut plus sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aslan Öztürk
L'Superviseur
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Re: Chimie et petit-déjeuner   Dim 20 Jan 2013 - 19:32

Quel toupet... Le Turc est outré, il en perd son sourire. Il se tourne face à elle, les mains sur les hanches.

"C'est parce que j'ai une gueule de méditerranéen que vous dîtes ça ? Nan, mais parce que j'suis pas bien sûr de la personne qui a des aprioris sur l'autre, mademoiselle Grey. C''est pas parce que vous êtes une femme que vous échapperez aux corvées de ménage, hein ? Moi-même je nettoie, j'vois pas où est l'problème et c'est pas d'ça dont je parle de toute façon.

Un laboratoire à proximité d'autant de structures militaires, moi ça m'met pas en confiance, donc personne entrera là-dedans sans combi et sans masque tant que l'endroit et les instruments ne seront pas pleinement désinfectés et que le lieu soit sûr. Ça vous va mieux comme ça ?
"

L'homme soupire, quelque peu découragé, quoiqu'il fasse en ce moment, les femmes lui cherchent des poux dans la tête, il agira toujours mal. Il se tourne vers le comptoir, dépité.

"Et puis un macho, c'est un con qui pense que ça plait aux femmes...
Moi, vous m'rendez misogyne à force, on s'approche déjà plus de la haine et de l'incompréhension...
C'est vous qui me renvoyez à mon sexe en permanence... Pas moi...
"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Grey

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 05/09/2012

MessageSujet: Re: Chimie et petit-déjeuner   Dim 20 Jan 2013 - 22:37

Son air sérieux à bien du mal à rester figé sur ses traits tandis que le Turc monte dans les tours et part dans une longue diatribe, mais elle s’y cramponne coute que coute, de peur de louper la moindre miette du plaidoyer. Bon, c’est sur qu’à la fin, il n’en reste pas grand-chose d’autre que quelques bribes, mais le spectacle étant terminé, cela ne revêt plus une importance capitale.

Elle lui tapote brièvement l’épaule avec aux lèvres, un petit sourire faussement navré, réellement taquin, et on ne peut plus fier d’elle.


"Tout va bien Mr Aslan… Calmez vous... C’est fini… Vraiment, on n’a pas idée de ce mettre dans des états pareils pour une simple plaisanterie…"

Elle fait la moue de celle qui viens de prendre une résolution.

"J’éviterais l’humour avec vous dorénavant, c'est promis... Ce n'est pas bon pour votre coeur..."

Puis elle reprend un air on ne peux plus sérieux.

"Bien… Vous me disiez donc avoir un souci avec les femmes… ? Ou étais-ce avec vos origines… ? Vous alliez trop vite… Je n’ai pas bien suivit… "

Enfin, c’est la psy en elle qui plante la dernière banderille, conquérante.

"Vous voulez en parler peut être...? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aslan Öztürk
L'Superviseur
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Re: Chimie et petit-déjeuner   Lun 21 Jan 2013 - 1:16

L'homme lève les yeux au ciel, il préfère ne pas la regarder.

"Ah bah, oui, l'humour, ça tient, j'y avais pas pensé, vous d'vez être une grande comique vu que j'vous comprends que trop rarement... L'a bon dos..."

Il se tourne enfin vers Sacha, tapotant son bras à son tour, souriant le plus niaisement possible.

"En tout cas... Si vous trouvez une thérapie de groupe, on suivra les séances communes ensemble, hein ? Ça vous dit ? On partagera notre lunch box le midi tout ça...
Et puis quelque chose me dit que vous vous y connaissez vachement en hommes vous, ça m'met direct en confiance, on peut follement s'amuser...
"

Il soupire de nouveau, retour de face, en bon pilier, accoudé.

"On continue, on parle cul ? Ou on peut reprendre là où on s'était arrêté ?"

C'est lui qui a un rictus cette fois, regardant la jeune doctoresse de biais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Grey

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 05/09/2012

MessageSujet: Re: Chimie et petit-déjeuner   Lun 21 Jan 2013 - 2:00

Sasha rit de bon cœur.

"Je ne fais d’humour que lorsque je suis de bonne humeur, Mr Aslan… Et il se trouve que je suis d’excellente humeur… "

Elle hausse les épaules.

"Bah… Vous vous y ferez… A la longue…"

Puis viens le moment des provocations… Auxquelles elle répond d’un air détaché.

"Vous seriez étonné, Mr Aslan, vous seriez étonné…"

Et pour cause, elle en a connu un paquet de mec, dans sa jeune vie. Il était même un temps ou sa meilleure amie la chambrais vertement sur le coté prédominant de sa demi ascendance californienne et ou sa mère désespérait de voir défiler un nouveau petit ami à chaque repas dominical.

Bien sur, tout son entourage pensait bien fort sans oser le dire que cette gloutonnerie résultait du léger traumatisme qu’elle avait subit à ses 14 ans…

Bah... Il n’empêche qu’elle n’avait pas désespéré à le trouver, son prince charmant, un qui se mériterait, un qui serait dur à avoir. Mais de dur à avoir, elle n’en avait jamais vu l'ombre d'un, tous autant qu'ils étaient, il lui suffisait de leur flatter l'encolure pour qu'ils redressent la queue...

Alors elle avait changé de cible, et avait fini par découvrir que son prince avait sans doute plus de nichons que de couilles, et qu'il se mettais réguliérement à pisser le sang de ses entrailles.

Plus de challenge... Plus de beauté... Et surtout... Surtout... Plus de plaisir...


"Vous voulez parler de sexe avec moi Mr Aslan ?… Vertement ?… Ouvertement ?… Vous savez, je n’ai pas de tabou avec un "patient", je connais mes classes, j’ai du me taper Freud…"

Elle sourit le plus innocemment du monde, visiblement, s’il veut en revenir au sujet de base, Aslan devras faire plus qu’en donner l’alternative…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aslan Öztürk
L'Superviseur
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Re: Chimie et petit-déjeuner   Lun 21 Jan 2013 - 17:56

Le Turc ne la regarde plus, il se contente de regarder devant lui, mais son sourire ne faiblit pas, bien au contraire, on dirait qu'il semble le contenir. Il aimerait bouder de façon convaincante certes, mais ça ne parait pas très crédible, alors il soupire de nouveau.
Décidément il use de l'oxygène cet homme là...


"J'avoue qu'vous êtes un peu comme un nouvel oiseau dans la volière...
Mais m'prenez pas pour une buse, hein ? Un faucon, limite... Mais vraiment limite, hein ?
"

La doctoresse aurait eu donc quelques aventures ? Tiens donc... Aslan lui lance tout de même un regard suspicieux et légèrement taquin, le buste face au comptoir, la tête tournée comme une statue de sel, le temps d'un l'effet comique, ne relâchant sa posture qu'au moment où il croisera un regard.
Le problème... Le problème c'est que la jeune femme a l'air d'adorer les chemins de traverse.
Décidément, c'était pas le matin, Tintin.


"Le problème de Freud, c'est qu'on va aussi parler caca et j'voudrais sûrement pas vous couper l'appétit."

Un simple regard en coin pour surveiller sa réaction, l'homme fait toujours face au comptoir, les coudes étalés dessus, dans une position totalement anarchique, nonchalante, comme un cowboy minaudant devant son verre de whisky.

"J'dois avoir un brin en moins en tout cas, pour ça vous avez raison..."

Aslan relève un coude pour accueillir un menton, puis une joue. Le Turc se tourne maintenant vers elle, lui souriant pleinement cette fois. Il porte sa main de nouveau à son bras, mais ne tapote plus, il se contente de la poser brièvement.

"J'm'excuse pour ce que j'ai dit à propos des hommes. J'aurais pas dû dire ça.
Le reste par contre...
Le reste... Je sais pas.
C'est vous la psy, non ?
"

Pendant que Sacha lui répondra, l'homme fouillera dans ses poches, déballant l'intégralité de ses affaires sur le comptoir. Sortent peu à peu une pipe, un sachet d'herbe, un mouchoir propre, des morceaux de papier froissés, un stylo, deux clous, une boite d'allumettes Florida Keys, celles des motels qui marchent jamais ou qui font des trous dans la moquette, une vieille photo enfin, un billet de 10 roubles et même quelques pièces de monnaie hétéroclites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Grey

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 05/09/2012

MessageSujet: Re: Chimie et petit-déjeuner   Mar 22 Jan 2013 - 0:58

Lorsqu’il parle de merde, et même s’il prend la peine de préalablement la passer au philtre d'un therme adoucit, Sasha ne manque pas de lui administrer en retour une petite moue pour le moins désapprobatrice. Décidément, les hommes, ces balourds, ne peuvent pas s’empêcher de danser avec de gros sabots crottés…

Comme Myl parfois cela dit. Finalement, rien d’étonnant à ce que ces deux là s’entendent si bien… Elle se recule quelque peu et cherche à lui mirer les pieds, histoire de vérifier si ses galoches ne sont pas estampillées de Cornouaille...

Lorsqu’il lui touche l’avant bras, elle le regarde avec dans les yeux, un petit scintillement candide, elle bat des cils comme un pauvre cœur que la flèche à touché puis ouvre très légèrement la bouche, témoignant d’une surprise un peu gênée, un peu flatée…

Elle fige ce tableu d'elle même un moment, puis en laisse les traits s'estomper, se redescinant les contours une bouille simplement amusée tandis qu’elle accueille, pêle-mêle, excuses incompréhensibles et question inepte.


"Mr Aslan, j’ignore ce que vous vous reprochez, mais je ne saurais trop vous conseiller d’éviter à l’avenir de me servir au petit déjeuner des excuses… C’est un met dont je suis friande et auquel je prend vite gout… J’essaye de décrocher…"

Elle rit.

"Et pour être tout a fait franche avec vous… Non… Ce n'est pas moi la "psy"…"

Tandis que les poches de l’homme se vident, elle s’immisce sans vergogne dans le jeu, mettant de coté la pipe, l’herbe et les allumettes.

"Je suis certaine que vous trouverez bien une façon usuelle de nous combiner tout cela..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aslan Öztürk
L'Superviseur
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Re: Chimie et petit-déjeuner   Mar 22 Jan 2013 - 22:05

Sûrement qu'il s'excuse trop, et ce n'est pas la première que l'on lui dit qui plus est... Il écoute donc la leçon avec attention, le sourire aux lèvres de celui qui n'a même pas honte de son larcin. Il continue néanmoins de fouiller ses poches, ou plutôt leur fond pour être plus exact.
Et quand enfin elle l'invite à se mettre au travail, le Turc acquiesce vivement de la tête.


"C'est bien c'que j'comptais faire, mais j'préfère toujours avoir un complice..."

Il parvient enfin à sortir l'objet recherché.
C'est une toute petite boulette de papier, informe et recroquevillée.
Il la laisse rouler sur le comptoir un moment comme pour attirer la curiosité de sa partenaire de jeu.
Puis, avec grande précaution, il la déploie, comme le marin démêlant son filet, de la seule habilité de ses doigts. Une feuille, une feuille à rouler ! Le Graal quoi, merde.


"J'l'ai trouvé dans le manuel de chimie, figurez-vous... Marrant, non ?
J'adore les sciences...
"

Il sourit de plus belle, tout en se mettant à l'oeuvre.

"Vous avez sûrement raison, docteur...
Enfin j'veux dire, grande shamane...
J'ai besoin de me détendre en ce moment, je devrais peut-être faire appel aux fumées claniques un peu plus souvent. Comment vous faîtes, vous, pour être d'aussi bonne humeur le matin ?
"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Grey

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 05/09/2012

MessageSujet: Re: Chimie et petit-déjeuner   Mar 22 Jan 2013 - 22:46

"Hmm… Je ne suis pas plus une chamane qu’une psy, Mr Aslan… J’ai passé une thèse en science comportementale, nuance, et ce n’est que par facilité de langage, voire par limitation d’entendement, que certain à New Vegas m’ont étiquetés « psy »… Qui doit d'ailleur plutôt faire référence dans l'esprit du commun à "psy"chanalyste qu'a "psy"chiatre… Enfin, pas que je sois plus l’autre que l’un finalement… Mais tout de même…"

Elle rit…

"Bon, cela dit j’en use peut être… Je vous ai cité Freud après tout…"

Elle garde un moment le silence, remisant d’un maître geste une mèche rebelle à l’arrière, avec la mêlée…

"Eh bien, pour commencer, je suis débout depuis plus de deux heures, ce qui me laisse tout le temps d’émerger des limbes brumeuse du sommeil… Ensuite, eh bien ensuite je ne suis pas du genre à ménager mon humeur, qu’elle soit bonne ou mauvaise, je la vie pleinement, du soir au matin… Enfin, sauf changement intempestif en cours de journée, bien sur, mais je réserve cela pour les grandes occasions…"

Elle sourit.

"Bon… quel était donc votre question, déjà, avant que je ne face dériver le cours logique et paisible de notre conversation initiale ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aslan Öztürk
L'Superviseur
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Re: Chimie et petit-déjeuner   Mer 23 Jan 2013 - 18:45

"Oh, je parlais plutôt de vos remèdes et de votre attirance pour la fumée..."

Aslan releva le verre d'une lampe à huile, la faisant glisser sur le comtoir, à proximité de Sacha.
Il s'assure que son prototype à feuille soit parfait, en vérifie jusqu'à la rectitude, la densité, puis le tend enfin à la doctoresse.


"Lädieez firrrrst."

L'accent anglais du Turc est à couper au couteau, Yasser Arafat version bizarre, ouais.

"Donc qu'est-ce qu'on disait ? Ah oui !
Thermite, alambic, désinfectant...
L'alambic, je sais qu'Anton s'en est fabriqué un.
Mais ça tient d'la version d'poche, c'est plus pour les huiles essentielles, voyez ?
Vous avez besoin de quelle genre de quantité ?
"

La question est faussée par le sourire. Ne pensait-elle qu'à un alcool d'utilisation médicale ou à quelque chose de plus... Récréatif ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Grey

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 05/09/2012

MessageSujet: Re: Chimie et petit-déjeuner   Mer 23 Jan 2013 - 22:13

Lorsqu’Aslan lui tend le joli petit joint, Sasha s’en saisit de la main gauche avant de tapoter sur les allumettes de l'autre. Elle observe un moment la réalisation, mais ne fait pas de remarque.

"Thank’s mister Aslan…"

Tout en le portant aux lèvres, elle à un petit sourire qu’on pourrait juger quelque peu… Hum… ambigüe ? Fallacieux ? Provoquant ?

"Now… Take lucifer… And..."

Elle s’exprime lentement –voir langoureusement-, avec dans la voix une infîme pointe d'accent Californien... Quand à ses derniers mots, ils sortent comme un souffle, tout juste audible...

"Burn me…"

Comble de mal chance, c'est ce moment que choisit une poussiére pour lui faire faire battre de l'oeil, comme en un clin...

"Hmm… Je ne suis pas certaine d’avoir voulu prétendre que j’avais l’intention de distiller moi-même de l’alcool… Enfin, peu importe, le fait est que j’ai en effet besoin d’un alambic… Dont je comptais tout simplement donner la confection à une petite galette Bretonne de ma connaissance…"

Elle hausse les épaules, et tire une taffe avec toute la grâce et la retenue d’une mondaine aspirant la fumée d'un porte cigarette.

"Concernant le désinfectant, je n’imagine pas que vous puissiez fabriquer de l’eau de javel, à par si vous en avez déjà à portée de main. Par contre, si vous avez de l’alcool à gâcher, utilisez le... Ou faites vous donc un vinaigrier, si vous avez le temps d'attendre la mère..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aslan Öztürk
L'Superviseur
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Re: Chimie et petit-déjeuner   Jeu 24 Jan 2013 - 19:59

Sous le regard et les incantations langoureuses de Sacha, le Turc se retrouve rapidement quelques secondes à Haïti, ou à Honolulu, il sait plus vraiment, en pleine séance d'envoûtement. L'homme ne réagit pas vraiment, entre position médusée et yeux de merlans frits. Est-ce qu'elle lui disait un turc au Truc ? Enfin un truc au Turc ? Est-ce qu'il était le jouet du moment ?

Le fil de la conversation reprenant le dessus, l'homme se déride de nouveau, mais ce changement de comportement a sans doute crée une certaine raideur. Non sans jeu de mot, bande de dégueulasses.

Le verdict finit donc par tomber, pas d'eau de javel, l'académie des sciences a tranché.
Et l'homme s'imagine déjà sentir le vinaigre du soir au matin.


"Voui... Ça ferait beaucoup d'alcool quand même..."

Il soupire, l'homme veut tout passer au crible, des murs au plafond, matériel compris, il s'imagine maintenant effondré dans un couloir, victime d'un ulcère foudroyant au bout de quelques heures... Oui, le Turc exagère toujours... L'alcool c'est parfait pour les instruments, après tout c'est facile d'accès, mais pour le reste ? Il cherche toujours une idée alternative.

"J'pensais à l'eau d'javel parce que c'est peu de produit pour une dissolution à grande envergure, voyez ?
Le chlore étant plus concentré encore....
Hmm...
"

Quand soudain, quelque chose l'interpelle.
A quoi bon les produits ménagés après tout ? Hein ?
On est au comptoir quoi...
Donc non, le Turc n'a pas d'idée géniale, il vient juste de tiquer sur un détail, un détail qui a son importance et qui demande éclaircissement séance tenante...


"Mais dites-moi. C'est qui la petite galette bretonne ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Grey

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 05/09/2012

MessageSujet: Re: Chimie et petit-déjeuner   Mar 5 Fév 2013 - 17:44

Sasha semble tout à coup ailleurs, restant silencieuse et fixant le comptoir comme si c'était là le plus beau des comptoirs qu'elle n'eu jamais vu de sa vie. Finalement, elle se tourne à nouveau vers le Turc et bat de l'œil avant que ne la rattrape le présent sous forme d'un ostensible étonnement.

"Oh... J'ai dit "la"... Vraiment? Je voulais dire "ma"... Oui... "MA petite galette bretonne"... "

Elle sourit, puis rit...

"Dorée... Craquante... Fondante... Tout pareil..."

Elle tire une ultime bouffée...

"Pour faire de l'eau de javel, il me semble qu'il vous faut à la fois de la soude et du chlore... Autrement dit, j'espère pour vous que vous êtes un féru d'électrolyse... "

...et rend la joyeuse cigarette à Aslan.



ps: méa plus que culpa pour le temps de réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aslan Öztürk
L'Superviseur
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Re: Chimie et petit-déjeuner   Ven 8 Fév 2013 - 16:14

"Ah bah ça, pour être dorée, elle est bien dorée la gazelle, une celte avec le sang d'Hannibal, j'vois pas d'autre possibilité, héhéhé..."

Attrapant le joint d'une main, il en tire une bouffée et la recrache de façon nonchalante, rassemblant ses connaissances électriques.

"Ça doit être possible, les batteries de bagnoles, c'est increvable, saviez ?
Le tout c'est de savoir quelle puissance il vous faudrait, parce qu'on va d'voir monter tout ça en série.
C'est du 12 volts, 24 au mieux, et on en a pas pléthore...
"

Nouvelle bouffée et les effets de la drogue se décuplent sur ce corps encore au réveil. Le Turc s'affale de tout son long sur le comptoir, étirant comme il peut ses membres endoloris en soupirant de satisfaction.

"Bon... Y'a de l'espoir en tout cas, merci Doc...
J'espère que j'vous dois rien pour la consultation ? Aha !
"

Il tire une dernière bouffée, une grande bouffée, faisant rougeoyer jusqu'à ses yeux, marquant volontairement une pause dans la conversation, puis tend de nouveau le calumet à la jeune femme.
Un étrange sourire agrémente son visage, plutôt taquin.


"J'aurais dû commencer par vous inviter à partager le petit-déjeuner plus tôt, vous."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chimie et petit-déjeuner   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chimie et petit-déjeuner
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que manger au petit déjeuner?
» quoi manger au petit déjeuner
» Petit déjeuner !
» Petit Déjeuner!
» idée de petit déjeuner pour les enfants?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre de Canaan, version Fract :: Partie Privée :: Zone urbaine :: La Taverne-
Sauter vers: