AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 On the top of the World, Le Moise Last Ride.

Aller en bas 
AuteurMessage
Toutentekteunic

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: On the top of the World, Le Moise Last Ride.   Mar 22 Jan 2013 - 21:08

Moise.

Pour Touten', ce personnage au combien important de la Bible, dont il avait lu mainte et mainte fois le nom et l'histoire, représentait à ses yeux le rôle qu'il aurait toujours voulu avoir. Un rôle important, des conversations avec dieux, de la guerre urbaine, de la traversée, du sport, du fun, et une existence suffisamment longue pour voir l'avènement d'une nouvelle ère... Mais l'épisode qu'il appréciait le plus dans la vie de Moise était incontestablement la rédaction sous la dictée de Dieu en personne, excusez du peu, des 10 commandements, du Décalogue.

C'est ainsi, dans le but d'honorer cet évènement, que Touten' était sur le point de réinterpréter à sa sauce et sous les yeux de Dieu tout puissant et probablement de ceux de Moise, la descente de ce dernier du mont Sinai. Le frère avait tout prévu: 3 planches en bois, une pierre poreuse et un grossier écriteau planté en contrebas de la pente qu'il avait placé avant de monter au sommet de la montagne de gravier. Il avait également écrit sur deux petites planchettes, sur cinq lignes, une espèce d'alphabet tout à fait illisible mais qui s’avérerait être au final son habituel écriture. Une fois cette action faite, il déposa le tout délicatement sur le sol, se frotta les mains, et admira l'espèce d'un instant l'incroyable vue d'une mer bleue qui s'étalait sous ses pieds.

C'est alors qu'il s'accroupit sur la dernière grande planche en bois qu'il s'était trimballé sous le bras durant tout le chemin, il la retourna et commença à la raboter avec la tranche d'un caillou trouvé au fond d'un trou après l'avoir creusé de ses mains.

Emporté par son enthousiasme à l'égard des préparations de sa performance, il oublia qu'il avait donné rendez vous à Aslan exactement à cet endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aslan Öztürk
L'Superviseur
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Re: On the top of the World, Le Moise Last Ride.   Mer 23 Jan 2013 - 18:29

Rendez-vous était pris au mont Sinaï, ou plus exactement au mont Golgotha gothique, bref le tas de graviers que le Frère semblait avoir adopté pour Sainte Colline et donc comme centre de gravité du monde.

Aslan, lui, ça faisait longtemps qu'il avait quitté la religion. Il ne se rappelait même plus de la dernière fois où il avait prié en bonne et due forme...
Sûrement à l'armée, par tradition, mais qu'importe...
Et ces derniers temps, l'homme semble de toute façon s'être abandonné aux bienfaits du shamanisme.

Pipe en bouche, mains dans le dos, c'est un Turc à vapeurs qui approche.
Seule une main vient de temps à autre enlever le piston placé dans la bouche de la cheminée...
Sale journée, besoin de se détendre...
La danse des quiproquos n'avait pas fini à Iskenderia, mais qu'importe...
Ils y ont déjà survécu, ils y survivront encore.

Arrivant au point culminant, au lieu choisi, Toutentekteunic s'affairait avec ardeur sur sa planche de surf divine. Le Turc hésite un moment, regardant autour de lui, perdu entre la mer et les rochers d'ocre, il se demande bien ce qu'il fait ici. Alors l'homme signale sa présence, espérant ne pas perturber un rite qui parait si important.


"Euh... Mon Frère ?
Mon frère ?
Vous savez on a des outils pour ça...
Enfin j'veux dire...
Si ça peut aider quoi...
"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toutentekteunic

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: On the top of the World, Le Moise Last Ride.   Sam 26 Jan 2013 - 19:01

Cette planche était sur le point de vivre une seconde vie, Toutentekteunic en était conscient et faisait le nécessaire, avec les moyens du bord, pour que cette conversion soit optimale. Il fallait la raboter un maximum pour que cette divine planche, dont les couleurs se mariaient particulièrement bien avec la Sainte Rame. Car oui, le Frère avait un goût tout particulier pour l'esthétique et l'unité des couleurs. Tout de même, il ne fallait pas bâcler la présentation, surtout quand le Seigneur a le regard posé sur vous. Il ne fallait pas le faire attendre non plus. c'est pourquoi Touten' redoublait d'efforts afin de finir sous peu de racler avec amour la planche sanctifiée.

C'est alors qu'il entendit Aslan. Croyant rêver dans un premier temps, il ne se retourna qu'après un certain temps. La vision du Turc sous ce soleil de plomb, fumant une bonne pipe tout en le regardant d'un air sceptique l'étonna. C'est après une courte réflexion ou plutôt une chute brutale de trip qu'il se souvint du pourquoi il était là. Il lâcha son caillou, se releva et lui fit fasse après s'être brièvement secoué le pantalon. Son témoin était arrivé.

"Aaaah! Sieur Aslan! Quel joie de vous revoir en cette belle journée!"


Il se rappela qu'il avait utilisé cette expression plus tôt dans la journée. Ce qui entraîna un léger blanc.

"Ça, je vous l'ai déjà dit non? Je veux dire "en cette belle journée"...? Non...? Bref, passons! Je vous attendais! C'est gentil de bien vouloir proposer votre aide et vos outils. Votre miséricorde ne sera pas oublié par le Très Haut! Mais je vais vous dire une chose, si notre pote Jésus avait utilisé un couteau pour rompre le pain, alors ca aurait été moins glamour voyez? C'était un peu une façon pour lui de rentrer dans le vif du sujet, de nous dire d'aller au plus simple. Bon, entre nous, je pense plutôt qu'ils étaient tellement fauchés qu'ils n'avaient même pas de quoi posséder un couteau. Mais aussi parce que ui et ses potes avaient tellement les mains en mousse qu'ils auraient pu s’entre tuer sans le vouloir pour une histoire de tranche de corps du Christ. Et pourtant, ca partait d'un bon sentiment voyez? Bref. Maintenant que vous êtes là, on va pouvoir commencer!"

Sans autre forme de dialogue si ce n'est un léger rire de démence. Il s'empressa de prendre sa grande planche rabotée et la disposa au rebord de la pente abrupte. Il en profita alors pour scruter le bas de la colline pour vérifier si son écriteau était toujours là. Une fois la vérification faite et approuvée d'un léger sourire, il revint alors sur ses pas en exécutant de grands pas comme s'il mesurait une distance. Au bout de 12 pas, il s'immobilisa et traça grossièrement avec le pied une ligne sur le sol. Une fois l'action effectuée, il revint tranquillement vers Aslan, la mine satisfaite.

"Aaaaah! Les conditions sont idéales aujourd'hui! Je vous promets que vous n'allez pas regretter d'avoir fait tout ce chemin! C'est le genre de performance à rendre la vue à un aveugle tuberculeux! Puis je me permettre ?"

Le frère fit un signe en direction de la pipe visée sur la bouche d'Aslan, comme s'il voulait tirer une latte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aslan Öztürk
L'Superviseur
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Re: On the top of the World, Le Moise Last Ride.   Dim 27 Jan 2013 - 16:51

Belle journée, belle journée, le Turc lui expliquerait bien en quoi elle a été moche pour lui la vilaine, mais ce serait profondément discourtois. Alors l'homme se contente d'un sourire, agitant sa main, comme un simple spectateur encourageant celui qui se donne sur le terrain.
Reste à savoir quelle représentation Frère Toutentekteunic prépare, d'autant qu'il semble maintenant lui demander assistance.


"Commencer ?"

Une drôle de planche, une ligne de départ, une longue pente et une étrange pancarte en fin de piste plutôt noire, bref, toutes les raisons pour qu'un homme sain d'esprit s'inquiète. Et Aslan l'était. Pas sain d'esprit, hein ? Mais inquiet...
Les yeux ronds, ne quittant pas le goulot de sa cheminée, le Turc se demande bien pourquoi il était venu. Se confesser ou appliquer du mercurochrome ? Ni l'un, ni l'autre, on lui demandait d'être le témoin, l'arbitre, l'inspecteur du Guinness des records.


"Non, non, bien sûr..."

Il tend sa pipe à l'homme d'Église. Après tout, c'est aussi un antidouleur...

"Mais euh... Quand vous parliez de performance, là, mon Frère, vous pensiez à quoi ?
Nan mais parce que j'aimerais pas qu'vous vous fassiez mal et puis..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toutentekteunic

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: On the top of the World, Le Moise Last Ride.   Lun 28 Jan 2013 - 20:45

Toutentekteunic afficha un sourire radieux lorsque le Turc lui tendit son drôle d'ustensile à fumée. A vrai dire, il ne fumait qu’occasionnellement, mais c'était sans compter le nombre de fois ou il était tellement défoncée que sa mémoire n'ai pu suivre mais aussi les fois ou ce dernier avait remplacé dans son encensoir, faute de moyen, de l’encens par du cannabis.

Il ne pris pas le temps de répondre à la dernière question d'Aslan tellement l'attention qu'il consacrait à ce qu'il tenait dans ses mains était optimale. D'une main quelque peu tremblante, il porta la pipe à sa bouche et inspira la fumée à plein poumons. Mais pour un fumeur de circonstance, c'était l'inspiration qui fit déborder les poumons, et d'un mouvement brusque, son corps se courba en avant et il cracha dans une série de toussotements toute la fumée contenue dans ses organes, telle une machine à vapeur agonisante. Une fois la crise passée, il se redressa lentement, secoua la tête comme pour se remettre les idées en places puis tendit la pipe au turc.

C'est à ce moment là que, tout en affichant un léger sourire taquin, il répliqua:

"Et quand vous parliez avec Demoiselle Summer, mon cher ami, à quoi pensiez vous?"

Toutentekteunic aimait il jouer le rôle d'inquisiteur...? Surement pas. D'ailleurs, il s'était juré devant Dieu et la moitié du crew de ne jamais devenir comme l'un de ceux qui l'ont mal considéré à tord durant son enfance. Mais il voyait en ce stratagème un moyen de diversion, afin de ne pas gâcher la surprise de cette performance. Et peut être aussi parce qu'après tout Aslan avait besoin de parler de ce qui s'était passé plus tôt durant cette belle journée. Et Dieu, bien qu'il soit de nature impatiente, comprendra ce délai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aslan Öztürk
L'Superviseur
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Re: On the top of the World, Le Moise Last Ride.   Mar 29 Jan 2013 - 22:12

Quelques tapes dans le dos viennent aider les poumons de Touten à tomber au sol.
Les mains reprennent ensuite la pipe avec un sourire amusé. La question, elle, n'a pour réponse qu'un regard en coin, suspicieux au possible, suivi d'un mouvement de tête pour exhiber sa belle joue au soleil, avec sa trace de doigts, paume bien ouverte, tout de rouge et courant sur la peau. Le Turc sourit d'autant plus en pointant sa cicatrice de guerre de l'index.


"A avoir un autre tatouage de ce genre...
Les gitanes sont juste pire que les italiennes...
Je ne sais pas s'il y a vraiment eu une logique à ce que vous avez vu...
Ni si j'ai su en faire preuve moi-même... Kof !

J'ai juste pas eu le courage de tendre l'autre joue disons.
La première avait déjà assez chaud, aha !
Vous êtes simplement le sauveur de la journée, le fleuve qui a permis de séparer Abel et Caïn.
Merci d'ailleurs...

Bref... J'ai répondu à votre question.
Donc si vous voulez bien revenir à la mienne, héhéhé...
"

Les vapeurs et les stupes, l'homme ricane parfois bêtement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toutentekteunic

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: On the top of the World, Le Moise Last Ride.   Ven 1 Fév 2013 - 21:31

A la réponse du Sieur Aslan, Toutentekteunic ne pu s'empêcher de pousser un rire amusé.

"Ahahah, croyez moi, entre une cicatrice et un tatouage, il n'y a guère de différence. Chacun porte sa croix en ce monde. Et je crois que j'en suis un exemple vivant vous ne trouvez pas?"

A ses mots, il ne pu s'empêcher de lâcher un rire gras entrecoupés de toussotements causés par des résidus de fumées encore présent dans sa gorge. Il montra alors de son pouce le tatouage se trouvant entre ses deux yeux.


"Voyez? Ceci est ma "croix". La votre, peut être est ce une femme qui vous l'a imprimée sur votre joue, peut être même est ce une personne que vous connaissez bien. Mais moi, croyez le ou non, cette croix, je ne sais plus du tout qui me la faite, et même pourquoi d'ailleurs...!

Le fait est que je me suis réveille le lendemain d'un concert, dans un endroit peu glamour, avec une douleur au front, une gueule de bois et le fait accompli. Pour le reste, on va dire que c'est la volonté de Dieu. Parce que si je cherchais à justifier chacun de mes actes, alors nom de Dieu, je ne vivrai plus. Et ça, c'est un sacrilège! "

Le frère souri bêtement et ses yeux s'illuminèrent un bref instant, comme si une bride de sa mémoire lui revenait. Il reprit ses esprits. Il poursuivit:

"Bon, écoutez mon cher, peut être avez vous connu des journées meilleures que celle ci, mais il est certain qu'il y en aura des pires aussi. Gardez donc vos remerciements pour ce qui va suivre, car ce dont vous allez être témoin... va répondre à votre question, vous allez vous en souvenir longtemps! Et vous en sourirez même à l'avenir! Héhéhé..."


A ces mots, Toutentekteunic s'éloigna de quelques pas d'Aslan. D'un geste ample et machinal, il retroussa ses manches, racla le sol de ses pieds pour b=prendre fermement appui sur le sol terreux, ferma les yeux, inspira profondément et maintint sa respiration. On eu l'impression que le silence se fit, le vent jusqu'alors légèrement sifflotant cessa, la mer semblait retenir ses vagues. L'environnement fit don d'un instant de quiétude absolue. Le frère rassemble son énergie, son karma, chargea ses rafales verbales de mitrailles. Encore un peu. Plus que quelques secondes. La tension était à son comble, l'impact était imminent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aslan Öztürk
L'Superviseur
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Re: On the top of the World, Le Moise Last Ride.   Dim 3 Fév 2013 - 10:01

"C'est pas une croix, c'est une violente...
Elles sont comme ça les méditerranéennes...
"

Dit-il en se frottant doucement la joue comme on passe un sac de glace au dessus d'un hématome.

Le prêtre poursuit et le Turc écoute, comme souvent avec Frère Toutentekteunic, une prise d'otage par le prêche et la passion du Christ et que l'homme n'ose jamais perturbé.
Le Berger parle à ses brebis et le mouton ottoman a la vivacité du ruminant, l'oeil rond et spectateur, la posture hésitante entre la main tendue et la fuite à grandes abattues.

Alors que l'unique évangéliste du Vatican se met en position, mille et une hypothèses surgissent dans la tête d'Aslan, des plus probables, aux plus stupides.
Tout avait les allures d'une course, en tout cas d'un départ, mais comme souvent avec le frère, rien ne pouvait être normal et il vous prenait souvent à contrepieds.
Peut-être était-ce cela la performance, invisible aux yeux de l'incroyant, du simple profane.
Peut-être allait-il pousser le cri qui tue, dans une ultime tentative pour communiquer avec Dieu, pour qu'il l'entende, enfin, tout là haut, dans les cieux.
Peut-être retenait-il tout simplement une diarrhée qui venait le perturber...
Qui sait ? Seul Dieu bien sûr...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On the top of the World, Le Moise Last Ride.   

Revenir en haut Aller en bas
 
On the top of the World, Le Moise Last Ride.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un beau livre: Hungry planet : what the world eats
» Sortie cinéma: "It's a Free World !"
» Petits personnages MINI WORLD
» World Names Profiler
» Panoramas and 3D Virual Tours of the Most Beautiful Places Around the World:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre de Canaan, version Fract :: Partie Privée :: Zone urbaine :: L'Oued et la Mer-
Sauter vers: