AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Arche de Néo et mondes engloutis

Aller en bas 
AuteurMessage
Toutentekteunic

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: Arche de Néo et mondes engloutis   Jeu 20 Sep 2012 - 18:42






Dans ces moments là ou le drame bat son plein, ou la tristesse, l’amertume et les larmes coulent, l’homme se prends alors à philosopher sur sa propre condition existentielle, pour se réconforter et se détourner de sa phobie de la mort. C’est alors que jaillisse de toute part des pensés, des paroles pour tromper le moral ; certains évoque la fatalité, le destin, d’autres évoque un passage initiatique vers l’au-delà, vers l’enfer. C’est dans ces moments là que l’Homme prend conscience que la mort ne fait que jouer le rôle principal d’un drame attendu.

Mais parfois, il arrive aussi que dans ces moments là, la vie te rattrape et te botte le cul sévèrement pour te faire redescendre sur terre au moment on l’on s’attend le moins. Car la vie est pleine de surprises, et justement, la surprise du jour va faire irruption de terre.

Un son, un rythme, des paroles à peines audibles, le tout sous une forme de fredonnement. Non, sous une forme plus puissante, comme une forme de… Beatbox.

Cela se rapproche, le son devient plus distinct, le rythme de plus en plus obsédant, les paroles montent en crescendo, soudain, un couplet, chanté à bout de souffle, se fait entendre :

“I like the way he does that dance

Quelque chose semble donner l’unité à l’ensemble.

When he glides across the floor

Un bruit sourd, répété de manière régulière, comme si quelqu’un grattait la terre avec…

You know it really blows my mind

Un bout de rame…?

I always yell for mo- mo- MORE!”

Soudain, un violent craquement se fait entendre et aussitôt, le sol s’affaisse sous le poids du corps d’Asafa allongé sur la paillasse, laissant place dans un fracas sec à un obscur et profond trou.

Un violent choc s’ensuivit, deux corps se percutent, le rythme s’arrête brusquement, une lourde dégringolade s’ensuivit, accompagné d’un léger éboulement de caillou et de terre et le silence se fit.

C’est alors que des rumeurs d’un corps peinant à se relever se firent entendre, quelques toussotements, un léger râle, des pas trainants et une entité escaladant lentement les parois du trou.

Une main crispé surgit des ténèbres et s’agrippe au sol, puis une deuxième, puis c’est un corps entier, animé, en un seul morceau, surgissant des abysses qui se dressa devant l’assistance. Ce corps n’était autre que celui de Toutentekteunic.

Ce dernier avait ses vêtements recouverts de sang et de crasses, le crâne ruisselant du liquide pourpre, sur son oreille gauche, un morceau de nerf ou de peau fraiche pendouillait gaiement. Son regard, pas encore habitué à la lumière, fut gêné par une goutte de sang qui glissa de son sourcil à son œil gauche. Il se frotta l’œil en tirant une légère grimace et à la vue de sa main ensanglantée par le sang qu’il venait d’essuyer de son visage, il afficha sa stupeur.

« Sang du Christ !! Mais alors, c’est donc vrai, je suis enfin au paradis !!! »

Mais alors qu’il était sur le point de bondir de joie en levant les bras et d’inspirer afin d’hurler son bonheur. Toutentekteunic croisa pour la première fois le regard de l’assistance, qu’il reconnu en un instant.

« Attendez, ne me dites pas que vous êtes mort aussi et que vous avez atteins le paradis avant moi ? Comment avez-vous réussi aussi rapidement ?? Ne dites rien, vous avez pris un raccourci c’est ca ?! »

Face au manque de réactivité, Toutentekteunic observa avec un peu plus d’attention le nouvel environnement qui s’offrait à lui et réalisa qu’il se trouvait dans les locaux qui servaient d’hôpital dans la communauté.

« Ah ? Par Dieu, alors je ne suis point mort… Je me disais aussi, c’était moins glamour que dans les livres, pas de nuages, de ciel bleu, de jugement dernier, de turntables, d’anges… AH ! Maintenant que j’y pense, si ce n’est pas un ange que j’ai malencontreusement empalé dans ma montée avec la Sainte Rame… alors qui est ce ? Parce que, voyez vous… hum, un ange, c’est immortel, donc ca passe encore, c’était un accident. Mais là… enfin vous voyez, s’il n’est pas encore mort, il doit être en train de ramasser ses tripes dans l’obscurité… Enfin, faudrait l’aider quoi. »

A ses mots, Toutentekteunic remarqua le morceau de chair humaine qui pendouillait à son oreille et le prit du bout des doigts. Sans la moindre hésitation et dégout, il se pencha au dessus du trou et cria :

« Hé ! Fils ! Il me reste un morceau de toi ! Ne t’inquiète pas si tu n’arrives pas à joindre les deux bouts ! Je te rejoins avec du fil et une aiguille… Et une source de lumière aussi. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aslan Öztürk
L'Superviseur
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Re: Arche de Néo et mondes engloutis   Jeu 20 Sep 2012 - 21:13

Anton venait de lui annoncer la mort d'Asafa et un simple regard à l'ancien ambulancier aura suffit.
Aslan descend maintenant les escaliers du dispensaire, souhaitant le voir au moins une dernière fois.
Il descend lentement, son pas est lourd et l'homme prend soin de s'épousseter, comme s'il voulait paraitre présentable. Une sorte de coquetterie mortuaire et rituelle.
Arrivé en bas, son visage s'éclaircit d'un sourire, pourtant loin de la circonstance.
Le Frère est là, à genoux, à même la pierre, priant pour le repos de son camarade, il semble marmonner quelque chose.
Le turc ne comprend pas, mais en même temps, il n'y connait rien en catholicisme.


"C'est gentil mon Frère, je comptais justement vous l'demander et...
Euh... Mon frère ?
"

L'homme reste là un moment, ne sachant que faire, se grattant la nuque. Peut-être ne peut-il pas s'exprimer lors de ses prières, alors il attend... Une minute, puis deux.. Puis trois... Il craque.

"Mon Frère ?
...
Mon Frère ?
...
Frère Toutentekteunic ?
"

Il se rapproche de lui puis se baisse. Toutentekteunic dort, d'un profond sommeil, celui de la bave qui fait du yoyo. Il met sa main sur son épaule.

"Wohoh !!! Mon frère, réveillez-vous !
C'est l'heure de souper maintenant.
L'ostie, le corps du Christ, tout ça, tout ça...
Wohoh !!!
"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toutentekteunic

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Arche de Néo et mondes engloutis   Dim 23 Sep 2012 - 14:58

Puissance, le mot exact pour décrire ce que Toutentekteunic vivait là, maintenant, tout de suite ! Accroché comme une bouée au mat de l’Arche. Malmenée par la tempête, les vêtements trempés, les gouttes de pluie lui giflant le visage, il enchainait maladroitement les pas de danse avant de tomber inexorablement face la première sur le plancher et de rouler d’un bout à l’autre du pont, au gré des vagues. Il ne pouvait s’empêcher de rire grassement, ou plutôt comme un malade mental en manque de calmants. Il roula jusqu’à la barre, ou plutôt, dans une de ses roulade à grande vitesse, se la prit en plein dans les côtes. Il réussi à s’y agripper.

« Ahahahaha ! »

Oui, à ce moment, il jouissait à ne plus se sentir. Il tenait dans ses mains les rennes de l’humanité ! L’aboutissement de toute une vie ! C’est alors que le téléphone sonna.

« DRIIIIIIIING ! … DRIIIIIIING !

Néo ! Néo ! Téléphoooooooone ! »


Il n’en fallu pas plus pour qu’une trappe s’ouvrit à côté de lui, laissant s’élever sur un socle télescopique un combiné téléphonique des années 50, relié à nulle part. Toutentekteunic, enleva une main de la barre et attrapa le combiné pour le mettre à son oreille. A l’autre bout du fil, Dieu.

« Allo oui ? Ici l’Arche de Néo ! Oh Salut Votre excellence ! La mission est un succès ! On a fait comme vous nous l’avez dit ! Oui oui ! Un timing parfait ! Tout le matos est sain et sauf ! On a réussi en plus à sauver des turntables Alpine, des tournes disque 32 tours, du 16 tours et des baffles Kx-2000 limited édition ! Par contre, on a trop pris de matos votre excellence ! Il a fallu balancer les animaux par-dessus bord ! Oui ! Tous ! Même la famille de Néo y est passée ! Hein ? Que dites-vous ? Oui il a consenti sans problème ! Vous ne lui aurez pas pardonné de toute manière ! C’était sa famille ou l’intégrale des vinyles de Roger Trutman ! Oui Oui ! Merci Seigneur ! Nous sommes honorés ! Et maintenant ? On fait quoi ?! »

La réponse du Très Haut tant espéré ne vint pas car elle fut remplacée par un écho, une voix résonnante venue de nulle part, familière qui plus est, tenant ce langage :

"Wohoh !!! Mon frère, réveillez-vous !
C'est l'heure de souper maintenant.
L'ostie, le corps du Christ, tout ça, tout ça...
Wohoh !!!"

C’est alors que Toutentekteunic ouvrit les yeux brusquement et revint à une réalité beaucoup moins heureuse. Sa mémoire lui rappela instantanément le contexte, matraqua son rêve telle une milice pleine de zèle et remis son cerveau en marche. Il sentit une main sur son épaule et tourna la tête dans cette direction. Il fronça les sourcils et scruta la silhouette qui se trouvait à côté de lui. Visiblement, la fatigue et les courbatures lui ont amputé momentanément son dynamisme. Cela s’entendait dans sa voix anormalement calme et posée.

Oh, Bonsoir Sieur Aslan, c'est pour lui rendre un dernier hommage?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aslan Öztürk
L'Superviseur
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Re: Arche de Néo et mondes engloutis   Dim 23 Sep 2012 - 19:14

Le turc se frotte la nuque légèrement gêné.

"Euh, oui, c'est ça... Désolé d'vous déranger en pleine prière, mon Frère...
C'est pas que j'voulais vous sortir de votre euh... Méditation, mais en vous voyant ainsi euh...
En pleine transe... Comment dire ?
J'm'inquiétais quand même, voyez ?
"

Oui, l'homme préfère totalement éludé la scène, n'osant même pas dire qu'il a bien attendu une dizaine de minutes et essuyer un filet de bave. Lâcheté relationnelle, quand tu nous tiens...

"Vous... Vous pratiquez souvent la transe ?
Enfin, j'veux dire, c'est r'connu par Vatican II ?
"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toutentekteunic

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: Arche de Néo et mondes engloutis   Lun 24 Sep 2012 - 20:05

Le Frère resta un instant figé, le regard vide, comme si son cerveau, encore engourdi par le sommeil, analysait avec un temps de retard les propos tenus par le Turc. Sa réaction se fit attendre mais elle vint brusquement briser le silence.

Ahahahaha ! Ne soyez donc pas aussi gêné à mon égard ! Allons ! Sieur Aslan, les méditations ou je ne sais quelle transe, ca va bien cinq minutes, pour la forme, mais ce n’est pas une prière de plus ou de moins adressé à Jésus et à ses Saints potes qui changera quoique ce soit à la situation ! Allons ! Soyez détendu ! Notre passage sur terre est bien trop court pour s’embarrasser de détails ou de politesses trop prononcées !

Toutentekteunic hocha la tête en signe d’amusement et se mit à fixer le mur lui faisant face.

Et puis, pour la transe, vous connaissez l’expression « un esprit saint dans un corps saint » ? Eh bien, cette devise, c’est un peu comme un credo pour le Saint Siège. Je parie même que notre bon vieux Saint Père avait plus foi en cela que les lattes de son lit en draps de soie. A peine on te soupçonnait de pratiquer la transe, ou l’on te croyait possédé, on pouvait t’envoyer un exorciste enganté te proférer les aventures de Jésus dans son Nouveau testament, à ton chevet, jusqu’à ce que tes oreilles défèquent d’ennuis au bout de la quatrième relecture. Tu m’étonnes que les gens deviennent fous et s’agitent !


A ce moment précis, son visage s’assombrit légèrement, se regard plissa comme s’il se remémorait des vieux souvenirs.

Vous savez, Sieur Aslan, je n’ai jamais eu cette chance de pouvoir entrer en communication avec les disparus. Dieu ne m’en a jamais donné l’opportunité d’ailleurs. Mais en temps d’incertitudes, c’est toujours ceux qui constituent l’avant-garde qui prennent des coups. A peine j’envoyais du lourd, je droppais les basses, que la minute d’après, j’avais les Bee Gees encapuchonnés sur mon dos. Et eux, non seulement ils avaient des gouts de chiasses en terme musical, mais en plus lorsqu’on passait à table, ils avaient une étrange conception de « donner pour recevoir »… Et puis, je vais vous dire un secret que j’ai découvert il y a longtemps de cela, mais attention, hein, gardez le pour vous !

Il regarda autour de lui d’un air suspicieux, une action certes inutile mais tellement habituelle qu’il ne put s’empêcher de le faire. Puis, d’une voix basse, avec une légère goutte de sueur sur son front, il souffla au Turc :

Je crois que les Supérieurs n’aiment pas la musique moderne…


Dernière édition par Toutentekteunic le Mar 25 Sep 2012 - 16:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aslan Öztürk
L'Superviseur
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Re: Arche de Néo et mondes engloutis   Lun 24 Sep 2012 - 21:21

Le turc est finalement surpris par sa rapidité d'éveil. Dans les deux sens du terme...
Il l'écoute avec attention, parfois comme un enfant pris les doigts dans le pot de confiture.
Il rit volontiers à beaucoup de ses remarques sur l'Église.
C'est une nouvelle facette du Frère qui vient de se dévoiler, la partie qui a les pieds les plus au sol.
Mais comme à tout génie, qui s'associe à une folie douce et légère que le turc lui a toujours connu, le côté lunaire revient au grand galop.


"Bah figurez-vous que j'me suis dit toujours la même chose.
Pareil, j'crois que les imams sont super réfractaires au dessin et au cinéma, allez comprendre pourquoi...
Et voyez... Justement, c'est toujours c'qui m'a intéressé chez vous.
Ça s'voit que vous vous donnez du mal pour faire revenir la brebis égarée à la prière.
Et pour parler aux d'jeuns, faut penser d'jeuns. Z'avez parfaitement raison, faut s'méfier des conservateurs, Mireille Mathieu, ça fait saigner les oreilles quand même, aha !
Mais dîtes-moi d'ailleurs, comment vous en êtes arrivé là ?
Enfin, j'veux dire... Qu'est-ce qui vous a mené à la musique moderne ?
Vous aviez votre propre paroisse avant ?
Z'avez côtoyé la d'jeunesse ?
"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toutentekteunic

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: Arche de Néo et mondes engloutis   Mer 26 Sep 2012 - 20:34

Toutentekteunic sentit plus de décontractions de la part du Turc dans ses propos, ce qui ne put l’empêcher de garder le sourire. Mais il fut surpris par l’intérêt qu’il lui porte au travers des ses nombreuses questions. Et à toute question, l’homme d’église se devait de lui répondre, même si cela signifiait de rester sérieux quelques instants de plus. Après un moment de silence ou il analysa chacune de ses questions, Toutentekteunic adopta une posture plus confortable que celle de la prière et fit face à Aslan.

« Vous savez, l’Eglise, à juste titre, formate ses futurs serviteurs de manière à ce qu’ils pensent et réfléchissent à travers un médiateur des plus connu que voici. »


Le frère se retroussa une manche et en sortit un épais petit livre, froissé, écornée, à la couverture craquelée, sur laquelle on voyait une croix dorée empreinte.

« Sans la Bible, un homme d’église n’est rien, ne peut rien prouver et ne peut réfléchir par lui-même. Elle est vérité absolue et le centre même de l’établissement de la religion chrétienne. Après tout, chaque religion a un arfectact de ce genre qui leur est spécifique, puis édité en millions d’exemplaires et écrit à différentes sauces. Toutes les religions, dans leur fonctionnement, sont très similaires après tout. Aussi, si la Bible est une chose que nous sommes sensés ne jamais remettre en cause, l’autorité du Vatican l’est toute autant. »

Il prit une large inspiration et s’assura que le Turc avait bien assimilé la base même de son argumentation. Puis, il reprit dans un tout autre registre, plus personnel à présent :

"Je n’ai jamais eu d’enfance, à vrai dire, je l’ai passé à apprendre ces écrits par cœur de bouche à oreille, coupé du monde, et à suivre l’enseignement catholique jusqu’à en devenir fanatique. Un jour, le Père Supérieur de mon monastère m’envoya dans une bourgade voisine pour ma première mission dans le monde extérieur. Il se trouvait qu’il allait se dérouler durant la soirée un concert d’un groupe reconnu par le Vatican comme malsain, proférant sois disant la parole du malin sur des brebis égarés."


A ces derniers mots, Toutentekteunic ne put s’empêcher de rigoler gaiement.

"Ma mission était alors d’essayer de raisonner les jeunes à renoncer à aller voir ce concert. Ce soir là, j’étais devant l’entrée de la salle ou allait se tenir cette « messe maléfique », de part mon âge encore jeune, j’ai pris mon courage à deux mains pour aller vers ces égarés mais je ne fus jamais pris au sérieux. Comprenez, fallait se mettre à leur place, ils voyaient un gamin de 15 ans d’1m60, chauve avec une croix tatouée entre les deux yeux, balbutiant à chaque phrase un contenu complètement inaudible. Alors, l’effet inverse s’est produit, ils m’ont pris pour l'un des leurs, pour un fan du groupe déguisé satiriquement en moine. Au final, ils n’ont rien trouvé de mieux que d'insister pour m’offrir une place pour le concert et de m’y propulser."

A nouveau, il prit une inspiration et ses yeux brillèrent alors, submergé par le souvenir.

"Je veux dire, comprenez que jusqu’à présent, j’ai vécu dans un monde sobre, ou les célébrations, les messes n’étaient qu’abstinence, silence et recueillements. Jamais n’ai-je vue une esquisse de sourire, de joie, sur le visage d’un paroissien à l’entrée et à la sortie d’une église. A vrai dire, ils ne viennent pas à l’Eglise de leur plein gré parce que cela leur fait plaisir, mais parce qu’ils ont des choses à se reprocher, sans cesse, jusqu’à ce qu’ils en oublient de vivre. Car Dieu est mort pour nos pêchers et que nous nous devons de nous en vouloir, de nous repentir pour chaque faute commise jusqu’à la fin des temps.
Mais ce soir là, malgré mon appréhension, j’ai vu, de mes yeux vus, à ma grande surprise des gens qui ne se sont jamais croisés, qui ne se connaissaient pas, se côtoyer, se prendre à bras le coup, sauter, danser, se défouler, piétiner, agiter les bras, rire, se pousser, et chanter à l’unisson, hurler comme un seul homme au son des grosses guitares et de la batterie. Et ce refrain ! Ce refrain ! Il résonne encore dans ma tête!"


Le frère se mit à fredonner gaiement le refrain en gesticulant les bras levés en l’air, secouant légèrement la tête.

"Beating me down…!
Beating me…Beating me down…Down…!
Into the ground !
Screaming so sound… !
Beating me…Beating me down…Down… !
Into the ground!"


"C’était un chaos pas possible, ca sautait de partout, ca partait dans tous les sens. Mais c’était un joyeux chaos. La musique entrainait la communauté dans une sorte de profonde communion, ou on n’avait l’impression de faire qu’un avec elle. Le passé et le futur n’avait plus aucune importance, ce qui comptait, et ce qui se ressentait au plus profond de nos âmes, c’était profiter du moment présent que Dieu nous offre… Et s’éclater !
C’est là que je me suis rendu compte d’une chose, Sieur Aslan… Dieu… ne nous a jamais demandé de le vénérer ou de vivre dans la repentance. Il ne nous a jamais demandé de construire d’imposantes cathédrales dorées en son nom, de se sentir désolé devant lui pour chaque petite erreur commise et de le célébrer toutes les semaines en tirant la tronche. Au final, tout ce qu’il nous demande implicitement… C’est de profiter de la vie qu’il nous offre au maximum et de bien se comporter, et ce, qu’importe notre façon d’être, tel est l’existence des 10 commandements."


Toutentekteunic marqua un temps d’arrêt, comme s’il cherchait une conclusion à ce long monologue. Il hésita un instant, ne sachant pas par ou conclure tellement il avait encore tellement de choses à dire. Mais dans son for intérieur, il se tempéra, se disant en avoir déjà trop dit pour ce soir.

"Ce concert m’aura profondément marqué, et libéré dans ma manière de penser et voir le monde. C'est ainsi que j'ai commencé à expérimenter la musique moderne sous toutes ses formes, afin de pouvoir transmettre durant mes offices cette sensation de vivre et remercier le Seigneur comme il se doit enfin!
Ce soir là, peut être n’avais-je ramené personne dans le droit chemin, dans ce cas j’en remercie le ciel, mais j’ai repris mon chemin, l’esprit libre, apaisé et avec le T-shirt du concert. Alors croyez moi, les bee gees encapuchonnés n'ont guère apprécié lorsque je suis rentré dans cet accoutrement à 3h00 du mat’. Mais jamais je ne me suis senti aussi vivant de ma vie. A cet instant précis, j’avais tiré définitivement une croix sur ma future carrière de Père aux commandes d’une éventuelle paroisse… Tirer une croix ? Une croix ? Crucifier ? Ahahaha ! Faut que je la note celle là !


"Et puis, Sieur Aslan, je me suis toujours demandé quel était donc ce petit hostie blanc que l'on vous propose lors de ces concerts du côté des lieux d'aisances, je ne sais pas quel monastère les a béni mais je dois dire qu'ils sont drôlement efficace! J'en senti la grâce de Dieu sur mes épaules et des ailes dans le dos pendant je ne sais combien de temps! Connaitriez vous un fournisseur? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aslan Öztürk
L'Superviseur
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Re: Arche de Néo et mondes engloutis   Jeu 27 Sep 2012 - 12:34

Finalement, derrière cette apparence loufoque et détachée de la réalité se cachait une véritable réflexion sur la vie et sur le centre de sa vie : sa religion. Un prêtre défroqué qui s'était refroqué de lui-même, portant sur ses frêles épaules toute son Église hétérodoxe.

Il continuait de l'écouter avec attention, mais perdit parfois le fil du récit, se posant mille et une questions.
Il s'inquiéta notamment de l'enfance de Toutentekteunic, retenu au Vatican, les catholiques et les petits enfants, dans l'esprit parfois confus d'Aslan, ça pouvait prêter à confusion.
Il fût impressionné par sa capacité de remise en cause aussi, parce qu'écouter du Korn quand on est prêtre, c'est tout de même peu commun. Le turc lui connaissait déjà l'amour du bon vieux rap des familles, mais là, il était encore sous le choc de l'imaginer tout de cuir vêtu...

La question sur les hosties le réveilla de ses pensées saugrenues.
Fallait-il qu'il lui dise, lui qui avait déjà remplacé le papier d'Arménie de l'encensoir par du haschich ?
En bref, perturbe-t-on l'innocence d'un homme ?


"Je vois de quelle genre d'hosties vous voulez parler mon frère, mais nous n'avons pas les fourneaux nécessaires pour en préparer actuellement, je le crains.

En tout cas, tout porte à croire que vous n'en ayez pas besoin...
On peut vous trouver des substituts similaires cependant...
Ce sont pas les aphrodisiaques qui manquent dans la région si vous avez trouvé chaussure à votre pied.

Sinon... Aviez-vous remarqué que les T ressemblaient fortement à des croix ? Comme dans T-shirt finalement... Ou Toutentekteunic. C'était prédestiné, aha !
"

Le turc plaisantait, mais quand il se rendit compte qu'il pourrait être pris au sérieux, il était déjà trop tard.
Il croisa donc les doigts dans le dos, espérant ne pas susciter chez l'homme une folie eucharistique plus grande encore. Car les extazy, ça pouvait être seulement la face immergée de l'iceberg...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arche de Néo et mondes engloutis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arche de Néo et mondes engloutis
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les mondes engloutis
» BIC & BAC (Les mondes engloutis)
» Massmédia (Les mondes engloutis)
» Arkana (Les mondes engloutis)
» Arche d'éveil musicale universelle - neuf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre de Canaan, version Fract :: Partie Privée :: Zone urbaine :: L'Hôpital-
Sauter vers: