AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Prémices de l'invasion, et autres histoires ordinaires de rade.

Aller en bas 
AuteurMessage
Katie Toole
L'Aventurière
avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 12/09/2012

MessageSujet: Prémices de l'invasion, et autres histoires ordinaires de rade.   Jeu 27 Sep 2012 - 21:39

[ouvert à tous, bien entendu]

Et le voilà le touriste ! Le voilà !

Et pas des plus passe-partout...(cf. dernière descri vestimentaire dans zzZZZz).

C'est qu'on ne l'a pas vu trainer en ville tant que ça...l'arrivage est frais, certes, mais les deux lunes qui se sont écoulées n'ont pas fait étalage d'un "m'as-tu-vuisme" spectaculaire, en contraste d'une allure qui picote un tantinet la rétine. Au contraire, même.
M'as tu aperçue vite fait.
Malgré le froid, puis la pluie, Kathleen n'est pas restée rêvasser longtemps au centre névralgique; une nuit et une grasse matinée à pioncer comme un veau; enfourchant rapidement sa monture sur les rotules, parfois pour deux ou trois jours complets, sans nouvelle aucune, avant de réapparaître furtivement, le trench-coat dégoulinant d'humidité et de crasse, charriant derrière elle quelques maudits sacs poubelles, à deux doigts de dégueuler leur contenu hétéroclite...
Masse qu'elle consigne dans sa piaule, avant de fermer la porte à double tour, sourde à tout appel...

On entend un peu de bruit. Un vague fond musical, parfois; toujours la même cassette, apparemment; allant de Motörhead à Jacques Brel. Des cliquetis. Quelques coups sourds. Des grommellements humains d'origine féminine.

Mais la voilà donc, à l'heure du dîner, entrant dans l'auberge la mine radieuse, une main dans la fouille du bombers, l'autre divaguant sur le haut du dossier des chaises rencontrées en chemin.


Allez patron !

Du comburant pour le combustible !

A quelques centimètres des trombes d'eau, sous le porche d'une des niches, s'abrite un nouveau résident d'Iskenderia.
Créature apparue là sans tambours ni trompettes, ni cris outranciers d'accouchement...
Sans signature, ni pièce d'identité.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JosephPorta
L'Tenancier
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Re: Prémices de l'invasion, et autres histoires ordinaires de rade.   Jeu 27 Sep 2012 - 23:29

Haut de forme sur la tête, un Cigare au lèvres et l'uniforme sur le dos, Porta est assis sur le tonneau qui lui sert de siège, la capote doublé de peau de lapin roulé en boule dessus sert de coussin.

Ce dernier se trouve derrière le bar composé d'une table sur tréteaux, couvert devant par une planche, il délaisse le système d'alambic qu'il est entrain de bricoler, et lève son regarde vers la nouvelle venue, dont l'accoutrement lui fait esquisser un sourire.


- Godf'tomi! J'crois bien qu'z'êtes parti pour m'faucher mon surnom de ''lanterne du désert'' avec un accoutrement pareil, Suzi Frau! N'Savais pas qu'on avait eut arrivage d'gens en ville dernièrement, d'ailleurs!

Soulevant son haut de forme Jaune à l'aide de sa main droite, et mimant une courbette du haut de son tonneau, Porta salut la demoiselle:

- OberGefreiter Joseph Porta par la grâce de dieu pour vous servir! Actuellement t'nancier, barmen et videur d'la présente taverne! Aimerait savoir c'qui ferait plaisir au moteur pour l'faire ronronner d'aisance?

Attrapant un des nombreux verre disposé sur une étagère bancale, il le pose sur la table et continue son monologue:

- On a l'choix entre d'la bière blonde ou brune, du tord boyaux, voir du whisky et d'la vodka, mais si Anton vous d'mande où j'ai dégottez les deux derniers, trouvez une chouette histoire à raconter! Il doit encore être entrain d'chercher quelques bouteilles qu'ont disparu d'son stock médical...

Sinon, y'aurait bien d'l'alcool d'betteraves, mais l'alambic déconnant à plein pot, vous risqueriez d'vous réveiller trois jours plus tard, avec la tête dans l'fondement, si pas mort avant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katie Toole
L'Aventurière
avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 12/09/2012

MessageSujet: Re: Prémices de l'invasion, et autres histoires ordinaires de rade.   Ven 28 Sep 2012 - 17:57

Ses ongles pianotent tour à tour sur le comptoir.
Ses yeux virevoltent du porno à son interlocuteur.


Ah du Jojo, que voilà un michto couvre chef des familles !
Même que vous ressemblez pas mal à un vrai barman, un gazier de goût qui n'prend pas sa gargote pour d'la quiche...


Elle se penche pour chuchoter, d'abord, avant d'élever la voix à la fin de la phrase.

C'est pas pour médire sur la concurrence, hein, d'la discrétion, tout d'même, mais à la Nouvelle Vega le rade est tout moisi !

J'vais commencer par...la binouze d'la soif, blondasse.
Dame, qui faut bien tremper ses lèvres, et conditionner la glotte avant d'attaquer l'apéro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JosephPorta
L'Tenancier
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Re: Prémices de l'invasion, et autres histoires ordinaires de rade.   Ven 28 Sep 2012 - 22:27

Écoutant la demoiselle, Porta s'approche quand celle-ci se met à chuchoter, avant de revenir en arrière quand le ton remonte soudainement, et de se gratter l'oreille droite du petit doigt de la main droite, tout en farfouillant de la main gauche dans une glacière remplie d'eau et de bouteilles, dont il en tire une bière blonde.

- Et c'est partie pour une blonde! Une!

Remplissant le verre de la demoiselle, la bouteille se pose ensuite à ses à côté, et Porta reprend:

- Ça, New Vegas, c'vrai qu'j'dois dire qu'c'est bien mais pas top, j'y ai poser les pieds y'a déjà d'ça plusieurs mois, j'étais encore coyote, et j'escortais Élodie la-bas, et j'peux effectivement dire qu'le bar n'est pas l'meilleur qu'j'ai visiter!

Attrapant un autre verre derrière lui, il se sert à son tour, mais à l'aide de sa gourde personnelle

- Nan, l'meilleur qu'j'ai eut jusqu'maint'nant, c'était bien celui d'Crayon tipicaî, aujourd'hui cramé! D'chouettes serveuse! Une belle plage! Et d'bon pilier d'bar!

Il appuie ses paroles en levant l'index droit en l'air

- La mara' n'est p'têtre pas doué pour la stratégie, mais pour les bar, ça ils savent y faire! Par contre, n'foutez jamais les pieds chez d'ex-Shangri-lais! Z'ont jamais eu de bar, et n'en aurons probablement jamais!

D'ailleurs, c'est du fait qu'la population d'bar du sud est en pleine chute libre qu'j'ai décidé d'ouvrir çui-ci! Non mais c'est vrai quoi! Ou va l'monde si on peut plus boire un coup pépère, accoudé sur un bar! C't'inconsevable! Impensable! Inimaginable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liz'beth
Système D
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Prémices de l'invasion, et autres histoires ordinaires de rade.   Ven 28 Sep 2012 - 23:19

C'est que ça pleut, ça mouille, c'est la fête à la... vadrouille pour la patrouilleuse d'Iskenderia qui recentre ses pas vers le seul endroit susceptible d'être vivant. Le bas du treillis trempé, elle patauge dans la boue. Multiples clapotis. Plic ploc. Elle n'est pas si en joie ni jolie d'ailleurs sous sa capuche qui lui couvre les yeux tellement le k-way est taillé XXL.

Les yeux rivés au sol, ll n'empêche que son côté parano l'oblige à fureter du regard à droite et gauche. Faut bien dire qu'une silhouette incongrue semblait l'observer silencieusement. Elle s'approche, la mine curieuse.

Le soleil n'apparaissait plus depuis ce qui lui semblait être des lustres. Et là, d'un coup, le soleil prenait la forme d'une sorte de dinosaure laissé à l'abandon. Elle jauge le travail, finit par le regarder dans tous les sens en le tournant entre ses mains recouvertes de mitaines, admirant la minutie avec laquelle l'objet a été fabriqué pendant qu'un sourire s'élargit sur son visage.

Elle le remet en place, comme un trésor précieux, n'osant déplacer ailleurs le nouveau gardien des lieux. Puis, de se diriger à l'entrée de la taverne.

- Bons... Atch...!

Un éternuement étouffé. Léger reniflement avant que la nouvelle arrivante se mouche dans un carré de tissus spécialement découpé pour l'occasion dans un vieux drap miteux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katie Toole
L'Aventurière
avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 12/09/2012

MessageSujet: Re: Prémices de l'invasion, et autres histoires ordinaires de rade.   Dim 30 Sep 2012 - 17:24

Son regard se perd un instant dans la contemplation de la mousse et des bulles. Elle baille au corneille, avant de rétorquer, enfoncée sur ses coudes.

Qui y'a même une bourgade lointaine où la liche est prohibée ! Si si mon p'tit monsieur ! Incroyap' mais vrai de vrai !
M'enfin sans parler d'ça, z'avez un blèmepro au ciboulot, du genre sidéral. Un troupeau d'squelettes marmonnant sans arrêt sous des capuchons noirs. Entre autres...
Ceux-ci sont des drôles, tiens !
Que j'm'étais pas trop attardée...

Kate empoigne son verre et le dirige vers celui de Porta, en regardant ce dernier dans les yeux:

Allez hein !
Yecʼhed mat, mazel tov, joyeux anniversaire, happy tanksgiving et bonne année du Jojo !


Elle trempera ses lèvres dans le breuvage en pivotant la tête d'un quart, pour observer qui débarque en s'annonçant par les narines. Levant à nouveau son verre:

Et à Tchoum !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JosephPorta
L'Tenancier
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Re: Prémices de l'invasion, et autres histoires ordinaires de rade.   Dim 30 Sep 2012 - 19:54

Trinquant, tout en regardant la demoiselle dans les yeux Porta répond:

- Na zdorovie!


Avalant cul sec son verre, il lâche un énorme soupir d'aisance:

- AAAaaaaah! Ça fait du bien par ou sa passe! D'ailleurs, si j'puis m'permettre, pourrais-je savoir l'prénom du jolie p'tit minois qui m'fait face? J'aime bien savoir avec qui j'trinque!

Notant la présence de Lizbeth par dessus l'épaule de katleen, Porta l'accueil d'un salut militaire: Tiens, salut Miss Liz', n'a pas l'air d'être un temps à bronzer dehors à c'que j'vois!!

Puis,de reprendre la conversation avec sa cliente:

- Des coins oucqu'l'alcool est interdire? Et bien moi j'répond, bordel d'merde! J'dirais pas non si vous m'filiez l'nom d'c'te coin, histoire d'être sur d'pas y mettre les pieds! Ça m'rappelle un pote à moi qu'avait été à la légion, et qui m'avait raconter la même chose d'l'Afrique du nord! Impossible de picoler qui disais, Oh, tiens, c'quoi c't'histoire d'squelettes enturbanés, au fait?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katie Toole
L'Aventurière
avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 12/09/2012

MessageSujet: Re: Prémices de l'invasion, et autres histoires ordinaires de rade.   Dim 30 Sep 2012 - 23:23

Une tape sur le front

Ah vindieu, quelle étourdie ! Mais c'est bien sûr. Je suis Kathleen Toole, alias Kate Tool.

Elle sirote sa bière à petites gorgées, les paupières plissées de contentement, passant parfois le bout de sa langue sur ses lèvres humides.
Tout en parlant, elle délaisse sa boisson pour faire de grands gestes, et mimer quelques éléments de la scène. Le genre de clientèle qui ne se renfrogne pas dans un coin obscur pour mâchouiller sa misère tout en se mettant une race.


C'est c'genre d'endroits qu'a au moins un p'tit nom différent par personne.
J'ai connu c'te contrée sous l'sympathique blaze du Black Minou.
Ah, qui y'en avait des légendes aux alentours... Des histoires de porte la poisse, la liste est longue.
Alors bon, moi comme j'aime bien ce genre de plans foireux, j'y vais, hein. On m'indique que c'est à c'te forêt, dans telle direction.
Paf, je fais pas quelques kilomètres dans la forêt que me tombe sur le râble le gang des capuches. Y z'étaient trois, là. On voit pas leur visage, et puis qui gardent les mains dans leurs manches. Y'en a un qui m'balance, y grommelait dans sa barbiche, fallait y tendre l'oreille: “que faites-vous là petites soeurs ?”
Et puis y s'y mettent en choeur, à nous chuchoter ça, et puis à se chuchoter d'autres trucs entre eux. Ah oui, je dis nous, hein, y'avait une aut' nana avec moi, bon là elle fait plutôt plante verte dans cette histoire, alors bon, je la zappe un peu...
Y z'étaient sinistres, hein, fallait voir comment, et j'vois bien qu'not' présence pose un soucis.
Bon bah j'me démonte pas, et je leur cause comme ça: “Ah salut les anciens, vous en faîtes des drôles de trognasses, qu'on vient pas piquer votre coin à champis, c'est pas not' genre hein !
En fait qu'on a perdu not' bon vieux toutou, Rackham Choupette, un bichon croisé sharpeï, l'auriez pas vu par hasard ? Y l'a du flairer un hibou ou un campagnol, y fait sa p'tite vie, l'est un peu canaille, tantôt.”
Et là... Et là... ...y fait soif.


Elle s'arrête pour boire un coup, et mieux observer la nouvelle arrivante, qu'elle salue d'une main au dessus de la tête, doigts écartés.

Salut la copine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aslan Öztürk
L'Superviseur
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Re: Prémices de l'invasion, et autres histoires ordinaires de rade.   Lun 1 Oct 2012 - 21:47

Il y a quelqu'un, ou quelque chose, on sait pas trop, qui descend les escaliers.

On dirait bien le bruit d'une serpillière qu'on poserait sur le sol ou, plus exactement, quelqu'un qui porterait des chaussons en toile de serpillière... La grande classe sur une mélodie radieuse : "flatch, flatch, flatch, flatch..."

Aslan rentre du travail, le chantier du relais de chasse.
Et ça fait loin, putain...
C'est un homme serpillière sur le retour...
Ou sur la fin...

Imbibé jusqu'aux os, la mine blême mais imperturbable de l'habitude, l'homme continue à descendre avec vivacité, projetant autour de lui de l'eau comme le ferait n'importe quelle essoreuse à salade...
La musique évolue, l'eau quitte peu à peu les semelles de ses baskets, et c'est le chant du plastique qui remplace les choristes : "huick, huick, huick, huick..."

La grande classe, on vous disait...
Les yeux se lèvent au ciel sous le poids de l'effet émotionnel, trop grand devant tant d'harmonie rythmique et de passion pour l'aigu.


"Lizz...
Joseph...
...
Belle enfant...
La DDE vous salue !

Faîtes pas attention à moi, j'attrape juste un peu de fil pour me faire une corde à linge et je file me changer.
"

L'homme farfouille l'arrière du comptoir de la taverne tout en continuant de parler.

"M'sieur Porta, je compte sur vous pour rassasier en verres le propriétaire du copain qui sourit plus haut."



"Du moins, jusqu'à mon retour, pour que j'assure la relève..."

Les talons se tournent : "huiiiiiiiiick !"
Et la fanfare redémarre dans la direction opposée.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liz'beth
Système D
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Prémices de l'invasion, et autres histoires ordinaires de rade.   Mer 3 Oct 2012 - 21:47

Série d'éternuements longuets et pénibles, suivi d'une liz pas michto du tout qui continue de se moucher en désespérant. S'en vient un soupir de soulagement quand le supplice se termine, car il faut bien qu'il s'achève à un moment.

- Saleté de birus... Bonsoir... bisais-je. Bésolée, je suis balade à cause de la bluie.

Elle s'approche avec la même musicalité que le turc. Des splotch, splotch en voulez-vous, en voilà. La capuche tombe. Ha non, elle n'a pas super bonne mine, le nez aussi rouge que celui de bozo le clown et des yeux larmoyants surplombant d'artistiques cernes bien sombres sur un teint pâle.

Elle s'arrête au comptoir puis tente un petit sourire. Il n'est pas forcé mais légèrement crispé à cause de la peau autour du nez ayant séchée et pelant comme après un bon coup de soleil. Oh bien sûr, en studieuse malade, elle applique des crèmes, faire des inhalations, suit le protocole médicale en cas de rhume carabiné mais voilà, elle s'est fait de supers potes microscopiques ayant décidé de taper l'incruste pour dieu sait encore combien de temps. Snif.

Alors, en attendant de s'en débarrasser, elle aussi s'incruste peu à peu.


- Si bossible, je beux bien un grog.

La brune observe la copine avec intérêt. Un peu intimidée en réalité par la rousse mais son regard est surtout attiré par les pikachu, et autre attirail lui rappelant une lointaine époque. Le ton est enjoué malgré le "rhube".

- Enchantée... Boi, c' liz'. Et c'cool ça ! Bêbe si j' bréfère bucca.

On le croirait pas mais oui, elle en est limite béate de voir ces têtes de pikachu, peut-être l'ombre de la montre hello kitty si cette dernière est portée et légèrement exhibée quand Katie portera un verre à ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katie Toole
L'Aventurière
avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 12/09/2012

MessageSujet: Re: Prémices de l'invasion, et autres histoires ordinaires de rade.   Sam 6 Oct 2012 - 9:52

Verre porté aux lèvres par des doigts luisants de plastique et de métaux précieux, Kathleen dresse un sourcil mécontent, bandé par l'une des phrases du turc.
Vient d'être prononcé un bien vilain mot...
La gorgée est terminée par une moue de la bouche dubitative, peut être bien déçue, alors qu'elle repose doucement son demi à moitié vide, ou à moitié plein. Qu'elle écarte un peu, du côté opposé à la malade. Elle voudrait pas trop avoir du résidus de narine dedans...
Elle retrousse jusqu'aux coudes les manches de son bombers trempé, puis se retourne, et s'appuie nonchalement à la table, dos à celle-ci, observant la silhouette massive s'éloigner en couinant, le ravin enthousiaste de ses lèvres remplacé, pour deux secondes, par une écorchure pincée. S'il y a bien une montre Hello Kitty de gosse à son poignet gauche, il y a à son poignet droit un modèle que n'aurait pas renié cette vieille crevure de J.Séguéla, et en or, s'il vous plaît.
Mais puisque le Monsieur s'en retourne pour le moment à d'autres occupations, inutile de lui faire remarquer quoi que ce soit. D'ailleurs, pas sûr qu'elle lui aurait fait un commentaire tout court. Ce genre de considérations l'ennuie. Un escroc pourrait bien entrer et dire que c'est lui qui a fait naître le monstre, ça lui serait bien égal, à Kathleen. Peut être même qu'elle abonderait dans son sens.


Pivotant vers Liz, elle retrouve son sourire pirate.
Elle observe durant quelques secondes, non sans une certaine vanité, les éléments de sa propre parure, suivant le regard de l'enrhumé.
Par contre, la référence ne lui dit rien. Pas beaucoup plus pour Pikachu et Hello Kitty, d'ailleurs. Elle connaît simplement leur nom, et encore...


Hein ? Ah j'vois pas qui c'est didon'... Un p'tit bonhomme trop choupinou aussi ?!
Moi qu'c'est Kate.
Qui faudrait qu't'y fout' ta truffe dans les vagues, ça débouche les canalisations.

Pivotant vers Joseph, c'est son verre et son histoire, qu'elle retrouve, cette fois:

Et là ça les énerve. Y comment à siffler que les kiens kiens c'est tout pourri, c'est un mauvais présage. Aaaaah moi je commence à prendre la mouche, hein, j'aime pas trop qu'on cause mauvais d'mon clébard imaginaire. Je leur dis comme ça: “et ben qu'Rackham Choupette est plus affectueux qu'vous, 'tout cas, vous manquez pas d'air vous aut' !”.
Là ça les embête... Mais non ma soeur, nous sommes amour, et blablabla, qui faut se purifier pour entrer plus avant dans l'bois, sinon vous s'rez sacrifiées. S'purifier que j'demande ? Comment vous y voyez la chose ? Y commencent à fondre sérieusement un plomb, y s'rapprochent lentement et y sortent leurs doigts crochus d'sous leur manches, oui soeurs, purifiez vous, puuuuurifiez vous !...et y veulent nous y r'tirer les sacs et les manteaux, en accrochant leurs ongles dégueulasses. Ma cop's qu'elle était pas finaude, moins plante verte qu'on l'aurait cru, aucune conversation mais toujours présente pour la stonba...elle sort son manurhin d'sous sa veste, qu'elle fout un coup d'kick des familles dans l'bas vente d'un des gus, et qu'elle tire en l'air. Là j'commence à croire qu'on va droit dans l'mur, qu'ça sent l'jus d'chaussette. Les mecs on dirait qu'le coup d'feu ça les a effrayés, alors y déguerpissent un peu d'not' espace vital et y vont s'cacher derrière des arbres. J'leur crie: “oh mais z'en faîtes pas, qu'on veut toujours êt' vos copines, qu'on s'est mal compris une fois, v'nez z'y donc boire le coup d'gniole de l'amitié !”. L'autre copine elle veut qu'on se casse, elle me tire par le sac, et moi j'agite ma mignonette de sky. Et les bougres me traitent de perverse et d'enfant d'putain. Ah j'bois la semence du diab' hein ?! Bon bah bras d'honneur et cassos, hein. Fichus indiens tiens. On marche trankilou sans s'retourner; mains dans les fouilles. Mais bon, au bout de cinq minutes on entend du bruit, y'avait au moins trente capuchons qui couraient vers nous, avec des torches, des cailloux et des bouts d'bois taillés façon guerre préhistorique.
Ben tiens, c'est pas triste...


Elle siffle sa bière, et, l'index dressé:

J'prendrais bien un peu d'semence du diab' pour l'apéro, tiens. Si jamais y'a contrôle du Anton, on aura qu'à dire que c'est du thé glacé périmé, donc forcément plus goûtu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JosephPorta
L'Tenancier
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Re: Prémices de l'invasion, et autres histoires ordinaires de rade.   Lun 8 Oct 2012 - 19:49

Écoutant Katie, Porta ne peut néanmoins s'empêcher de se tourner vers les deux derniers arrivés, et de lâcher:

- Pouvez pas r'tirer vos espadrilles avant d'rentrer! Vous m'salopez tout l'intèrieur... J'vais d'voir rajouter des paillassons!

Avant de reprendre attention aux flot de parole de Katie:

Ça m'rappelle une histoire à Shangri-La toussa tiens... Quand on m'avais envoyer avec des Exploitants fouiller un vieux Bunker militaire... J'étais plus ou moins à la tête de l’expédition, on fouillait le bouzin d'puis des jours, quand mémé Lanthane nous a appeler un soir, pour nous apprendre qui allait gérer le campement...

Ben elle avait choisi un singe! Un SINGE! Un putain de bonobo, qui pionçait tout les jours et manger des bananes! On en était tellement sur le cul, qu'il a fallu qu'on se bourre la gueule pour s'en remettre! D'ailleurs, s'en est pas remis le putain de singe, il s'en est tailler dans le bunker, en sautant par-dessus les mines et pièges qu'avait laisser les anciens proprio! L'est r'venu qu'le lendemain, on l'a retrouver dans son putain d'hamac, mais entre temps, 3 gugusses avaient sauter sur les pièges, ça leur aura appris à jouer les héros tiens! L'lend'main, on a dut...


Soudain, Liz fait ça demande:

- Si bossible, je beux bien un grog.

La regardant fixement, Porta passe une main sous le chapeau, et se grâtte le crâne, tout en marmonnant:

- Un grog, un grog... Mouuuais, j'vois peu ou prou comment ça s'fait...

Attrapant la bouteille de Vodka, il en verse le contenu dans son verre, ainsi que celui de Katie, avant d'en verser une triple quantité dans une casserole, et d'y ajouter de l'eau, du whisky, quelques feuilles de coca, ainsi que du miel que Liz'beth a ramener, cela fait il mélange le tout avec une cuillère en bois sortit de sa poche arrière, et pose la casserole sur le fourneau allumé, à côté du repas du soir, puis reprend sa conversation

- J'en étais où? Ah oui, les héros du dimanche, ben l'lend'main, on a dut ramasser c'qui rester des gens pour les enterrer! Quel bordel ça a été! On avait un r'ligieux qu'était tout sauf content du boulot fait! Forcément, Les gars ayant exploser, on savait plus quel bout de cervelles était à qui, du coup, l'aut'nous chiait une pendule qu'aurait réveiller une ville entière! J'l'entend encore tiens!


''Jésus, Marie, Joseph! Si Dieu reçoit nos amis en haut, et qu'ils ont pas les bons bouts de recollés entre eux, Saint-Pierre nous enverra tous en enfer quand on viendra toquer chez lui!''Ben du coup, on s'est battu pour mettre les bon morceaux ensemble, c'qui nous a pris toute une après midi, sans parler qu'après on a dut s'battre pour la tombe, et... Merde, ça boue!



Se retournant, il attrape la casserole contenant le ''grogue'', verse la boisson dans un assez gros bol, qu'il tend devant Liz'Bet, une forte odeur d'alcool monte alors au nez des trois protagonistes:

- Et voila ma p'tite demoiselle! Ça d'vrait assassiner vos microbes!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liz'beth
Système D
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Prémices de l'invasion, et autres histoires ordinaires de rade.   Mar 9 Oct 2012 - 20:48

Les doigts luisants de bric et de broc, en métal et plastique, attirent l’œil averti d'une récupératrice hors pair. Curiosité oblige, elle ne quitte pas les yeux de tout l'attirail atypique de Katie dont la montre en or. Si elle était encore en état, sans doute l'entendrait-on siffler d'admiration face à cet étalage de richesse qu'elle ne renierait pas non, si un notaire passait dans le coin, pour apparaitre sur le testament.

Cela dit, elle est bien loin de penser à ça et hoche la tête concernant la choupinounette pucca qu'elle serait fichue de gribouiller avec trois fois rien sur un bout de mur. Un petit sourire de connivence mais voilà Katie repartant dans des explications abracadabrantesque qu'elle a du mal à saisir mais surtout à suivre. Des anecdotes que le cerveau de liz met un temps fou à assimiler mais cela ne manque pas de la bercer.

De plus belle, Joseph qui part au quart de tour et réplique. Elle tente tant bien que mal d'imaginer le singe dont il est question en ne pouvant s'empêcher de rire.

Ses yeux vont et viennent entre l'un et l'autre avec un certain intérêt alors qu'elle se camoufle dans le décorum en restant stoïque autant qu'on peut l'être avec fièvre; nez bouché et j'en passe. Lui vient enfin l'idée de s'asseoir tout près après avoir sorti le pot de miel tendu pour l'occasion du fameux grog nécessaire à une guérison rapide; sauf que la préparation la laisse pantoise.

Tant bien que mal, elle se tortille sur son siège pour vérifier comment s'y prend le tavernier en craignant le pire. L'odeur ne lui dit rien, faut dire, elle ne sent pas grand chose. Elle verra avec la saveur du remède mais lorsque la tasse lui est tendue, bien qu'elle tente de renifler en grimaçant d'avance et qu'elle se décide à tremper les lèvres dans le liquide chaud, elle ne se sent pas particulièrement en confiance. Où ce qu'il est le citron ?


- ... Atch... !

Rebolote, mouchoir et compagnie jusqu'à l'accalmie. Méfiance, méfiance mais ça semble réchauffer et faire l'affaire. Qui dit nez bouché, dit goût totalement anesthésié et c'est l'âme en peine qu'elle tente de boire quelques gorgées en priant secrètement pour que cela ne la tue pas elle !

- J'oubliais... A la bôtres, les amis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katie Toole
L'Aventurière
avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 12/09/2012

MessageSujet: Re: Prémices de l'invasion, et autres histoires ordinaires de rade.   Lun 15 Oct 2012 - 15:14

Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle boit plutôt lentement sa vodka, et assez bizarrement, avec ça. On dirait qu'elle a du mal à décoller son nez du verre tandis qu'elle prend de petites goulées, et, chaque fois qu'elle l'écarte de son visage, elle semble garder l'alcool en bouche quelques secondes, avant de l'avaler définitivement.
Et pourtant, elle n'a pas l'air de se forcer non plus. Non non, nenni. C'est la cigarette du condamné ou le dernier délicieux chocolat de la boîte.

Elle pourrait même étrangement tenir comme ça toute la nuit, s'enfilant de manière similaire les godets, dix, quinze, vingt, une bouteille voire plus, et à part des pupilles plus luisantes, quelques gestes plus cotonneux, une démarche ayant perdu le cap, et un volume vocal plus élevée...elle foutrait rapidement par terre qui voudrait la suivre dans sa consommation dantesque, sauf concurrent de compétition. Le rythme n'est pas là pour canaliser une prompte montée vers l'ivresse sur quelqu'un qui ne tient absolument pas l'alcool. Ce n'est pas un verre plus tard qu'elle dira niet à un goulot qui s'apprête à remplir le réservoir. Non. L'alcool a été longtemps un fidèle et infidèle compagnon de route, jusqu'à l'habitude, la maladie, l'abstinence douloureuse. Ce qui n'a jamais conduit Katie a un travail psychologique intense à ce propos. Si "plus jamais" est le mot d'ordre lorsqu'on sue et qu'on tremble sur l'autoroute de l'enfer, passée les portes d'un bar, les vieux démons sont jetés aux oubliettes ou, plutôt, redeviennent ses très bons amis... Et, sauf exception, comme toute bourgade détient un troquet ou, du moins, un abreuvoir de derrière les fagots...vous connaissez la suite.
Tant qu'on la sert, donc, elle boit, et si elle peut en piquer pour sa piaule ou son sac, d'une manière ou d'une autre, c'est tant mieux. A New Vegas, on ne pouvait pas faire un pas dans son compartiment couchette sans cogner une bouteille en verre... Elle buvait généralement dans celui-ci, ou dans la petite pièce atelier que lui avait fournie Emi Louise, car l'ambiance au bar ne rentrait pas dans ses standards. Un bar où n'importe qui peut passer derrière le bar et se servir lui même, parce qu'il est connu comme le loup blanc ou par absence de personnel, c'est plus vraiment un rade, ça n'a plus rien de populaire, autant se décheniller dans sa piaule, seule ou avec des copains; le patron d'un troquet est le seul code hiérarchique que Kathleen respecte, le service, payant ou gratuit, c'est un monde. Et même qu'elle préfère quand c'est "payant", elle dont la vie est rythmée de marchandages ubuesques et de larcins "non violents", du moins, sur le papier...
Mais de région en région, les choses changent. Celle que certains appellent le "Fract", sans être la plus craignos qu'elle ait connue, manque toutefois bien trop de peuple pour faire son trafic habituel...bah, après tout, c'est plus peinard, c'est moins sport, c'est comme des vacances, depuis le début de son aventure, ici. Quelqu'un qui troque un six coups contre une carte moisie et quelques mois en compagnie d'un passeur douteux, dont la peau suppure constamment une transpiration proche du jus d'un hareng pourri, et qui se pourlèche les doigts après s'être gratté le cul, mais qui est le seul à connaître la route en passant à travers les pièges et les menaces, ce quelqu'un là, le changement, il connaît...
Oui, alors qu'on peut crever au détour d'un chemin pour une broutille, une mauvaise rencontre, ou par manque de moyen, certains arrivent encore à se sentir "à la cool".

Kathleen ponctue l'histoire de Joseph par des "oh ?", des "ah.", et des "c'est t'y pas vrai ?" murmurés, la mine toujours aussi radieuse, inclinant parfois la tête, ou bougeant les sourcils pour mieux exprimer son écoute.
Quand le grog arrive face à Liz, elle rentre les lèvres, hoche légèrement la tête à répétition et écarquille à fond les yeux, en direction de sa voisine, histoire de signifier ironiquement que sa soupe a l'air fameuse.

Elle fait silence un moment, observant l'agencement de la pièce et les cadres. Elle montre du doigt une nénette à poil.


Oh ben didon', voilà qu'c'est drôle, j'ai la même dans mon jeu d'cartes des familles !
L'autre jour j'le ramènerai pour qu'on se fasse des parties, tiens.
Et qu'sinon y'a des amateurs d'échecs ici ? J'pourrais y passer des heures !
Ah j'vous dis pas j'ai du mal à trouver des joueurs d'nos jours, et d'niveau encore moins...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JosephPorta
L'Tenancier
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Re: Prémices de l'invasion, et autres histoires ordinaires de rade.   Mar 16 Oct 2012 - 1:46

Buvant cul sec son verre, Porta se ressert de la vodka, puis pose la bouteille sur le bar pour qui voudra se resservir.

- Ah bon? Z'en avez des comme ça en stock? Ma fois, si vous savez pas quoi en faire, j'suis preneur... Elles iront r'joindre les autres au murs, et dans les chambres que j'compte faire, Uh uh uh...

Portant le verre à sa bouche, il en lape un peu contenu, tel un chat:

- Des amateurs d’échec?! Ma fois, j'sais y jouer, mais si vous cherchez du niveau, j'dois annoncer qu'j'vaux pas un clou... Pas faute d'avoir écouter les cours d'tactique et d'stratégie avec des sous-off' pourtant...
Par contre, on va dire que je... ''manipule'' bien mieux les cartes et les dés...
finissant sa phrase par un ricanement, il lape encore quelque la vodka, avant de reposer le verre, et demande à liz:

- Et alors, c'nez là? Il va t-il d'jà mieux?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liz'beth
Système D
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Prémices de l'invasion, et autres histoires ordinaires de rade.   Mar 23 Oct 2012 - 18:20

Diantre qu'il faisait chaud d'un coup ! Fameux, fameux, c'était vite dit. Le rhum et le miel étaient surdosés pour camoufler le goût du reste mais pour elle, c'est juste fort. Sensation de brûlure dans la gorge et saveur vaguement sucré. Bof, la traduction à peu près correcte que renvoie la brune à la rousse, c'est bof. Elle a connu mieux. En fait, c'était plutôt dégueulasse et sa voisine ne s'y est pas trompée.

Il fait chaud. Elle se sent néanmoins légèrement revigorée, à la limite d'une tendance à l'hyperactivité pour quelqu'un dans son état si l'on en juge à son pied qui tapote le sol nerveusement, ou le bout de ses ongles faisant de même sur le comptoir.

Elle écoute. Elle est sage. Un peu piquée au vif lorsqu'il s'agit de femmes nues exposées aux yeux de tous. Ses joues virent cramoisies. Fièvre ou non, dieu seul sait ce qu'elle pouvait en penser !

Heureusement, les discussions deviennent plus ludique et elle s'y intérresse. Vachement plus, un regard appréciateur vers Katie. Les échecs ! Wahou la classe ! Oui, la brune est émerveillée et ne le cache pas. Si elle avait été un mec, ne doutons pas qu'elle aurait tenté sa chance avec la sorcière envoûtante à la super montre hello kittie. Remarquez, cela aurait pu être drôle sous forme de combat de coq. Un vague étouffement de rire à cette idée. Non, elle n'a pas choisi à la conception mais elle s'en porte comme un charme.

Quand Joseph la ramène à la réalité, parler demande quand même un effort considérable alors tout est dans la mimique et l'expression du visage car la bouche est pâteuse malgré quelques efforts.


- Bouais. On ba dire ça. L'dosage c'est bas botre truc en tout cas ! Des jeux de cartes et de dés ? Je suis sûre que bous tricheriez en bous défilant après gomme une lobette !

Un brin de provocation au nez bouché et de taquinerie, tout de même, avec des mots dont on imaginait pas qu'ils puissent sortir de sa bouche. Ouh il est fort ce grog !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liz'beth
Système D
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Prémices de l'invasion, et autres histoires ordinaires de rade.   Dim 4 Nov 2012 - 14:09

Finalement, quelles que soient la nature des échanges, Lizbeth finira par quitter les lieux pour retrouver son lit, ses draps chauds et le monde merveilleux de Morphée après un simple "bonne soirée" de circonstance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prémices de l'invasion, et autres histoires ordinaires de rade.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prémices de l'invasion, et autres histoires ordinaires de rade.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HISTOIRES TRISTES ET RÉVOLTANTES
» Sources de calcium - pour Melplan (et les autres !lol)
» Histoires d'un scaphandrier
» ce que j'attends des autres
» Histoires, archéologie et anthropologie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre de Canaan, version Fract :: Partie Privée :: Zone urbaine :: La Taverne-
Sauter vers: